Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

31 janvier 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Rouyn-Noranda veut optimiser son transport en commun

Une étude sera préparée pour étudier les différentes avenues

AB-AjoutAutobus

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Rouyn-Noranda réalisera une étude, au cours de la prochaine année, afin de trouver des façons d’améliorer son transport en commun.

La Ville de Rouyn-Noranda souhaite réaliser, au cours de la prochaine année, une étude pour trouver des solutions afin d’optimiser son transport en commun. 

Lors du conseil municipal de la fin janvier , une citoyenne, Caroline Deschênes, a demandé de quelle façon la Ville pourrait améliorer son service de transport en commun. Elle a notamment cité le concept de taxibus, présent notamment à Val-d’Or. 

La conseillère municipale et présidente du comité sur le transport des personnes de la Ville, Sylvie Turgeon, a révélé que la municipalité travaillait justement à réaliser une étude en ce sens. «En 2021, on veut diminuer les gaz à effets de serre. On veut être plus actifs. On veut savoir comment on peut améliorer notre transport en commun, surtout que c’est grand chez nous», a-t-elle fait valoir. 

La Ville veut examiner les différentes opportunités disponibles. «Il y a quelques années, on avait fait des projets pilotes pour desservir Évain et Granada et le succès n’avait pas été au rendez-vous. Il y a aussi certains quartiers au centre-ville qu’on dessert à peine ou très peu», a mentionné Mme Turgeon. 

Publicité

Défiler pour continuer

Gérer le déplacement 

En plus de permettre à la population et aux citoyens corporatifs d’avoir voix au chapitre, cette étude se joindra parfaitement au Plan de gestion des déplacements sur lequel la Ville travaillera. «Quand on parle de déplacements, on parle de l’utilisation du vélo, d’une voiture, du transport à commun ou de la marche», a expliqué Sylvie Turgeon. 

Elle a donné comme exemple les travaux ayant eu lieu sur l’avenue Murdoch, qui ont permis de faire une place au vélo, d’élargir les trottoirs et de réduire l’espace sur la chaussée. «Avec ce plan et l’étude d’optimisation, on aura en main toutes les opportunités possibles pour prendre les meilleures décisions et être en mesure de réduire nos émissions de gaz à effet de serre», a-t-elle fait valoir. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média