Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

25 février 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Premier cas de COVID-19 en Abitibi-Ouest depuis une semaine

Le nombre de cas actifs reste cependant relativement stable

COVID-19, coronavirus, lavage des mains, gel désinfectant..

©Photo Unsplash Kelly Sikkema

Comme le CISSSAT suspecte la présence de variants de la COVID-19 plus facilement transmissibles dans la région, le respect des mesures sanitaires demeure plus que jamais de mise.

Les dernières 24 heures ont vu quatre nouveaux cas de COVID-19 être confirmés dans la région, dont un en Abitibi-Ouest. Il s'agit du premier cas déclaré dans cette MRC depuis le 18 février. Le nombre de cas actifs demeure cependant relativement stable.

En date du 25 février, donc à partir des données compilées la veille à 16h, le CISSSAT avait confirmé trois nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC d'Abitibi et un en Abitibi-Ouest. Ces quatre nouveaux cas portent à 642 le nombre de personnes qui ont été infectées par le coronavirus ou l'un de ses variants depuis le début de la deuxième vague, à la fin août 2020. L'enquête est toujours en cours pour déterminer la source d'exposition de ces quatre cas.

On note en ce moment 40 cas actifs dans la région, soit seulement un de plus que la veille, alors que trois personnes de plus sont venues enrichir le bilan des cas considérés comme rétablis. Cependant, une personne de plus a dû être hospitalisée en raison de la COVID-19, portant le total à cinq en ce moment. Du nombre, une personne repose toujours aux soins intensifs 

Sur une note encourageante, le CISSSAT n'enreigstre actuellement aucun cas actif de COVID-19 dans les MRC de Rouyn-Noranda, de la Vallée-de-l'Or et du Témiscamingue, tandis qu'il n'y en a que deux en Abitibi-Ouest. Les 38 autres cas sont tous répertoriés sur le territoire de la MRC d'Abitibi. Ceux-ci découlent en grande partie de transmissions liées à des milieux scolaires et dans un centre de la petite enfance.

Publicité

Défiler pour continuer

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média