Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

04 mars 2021

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Un Abitibien d’adoption au Brier

Félix Asselin se prépare à disputer le championnat canadien de curling masculin avec l’équipe du Québec

Félix Asselin

©Photo: Le Citoyen/Archives - Dominic Chamberland

Félix Asselin, lors du championnat provincial de curling mixte disputé à Val-d'Or au printemps 2019.

Il y aura un peu d’Abitibi-Témiscamingue au prestigieux Brier cette année, avec la présence du Valdorien d’adoption Félix Asselin.

L’athlète de 26 ans se trouve en effet à Calgary pour disputer le championnat canadien de curling masculin, qui s'ouvrira vendredi soir. Il agit comme deuxième pierre de l’équipe du Québec, dirigée par le capitaine Mike Fournier, du Club Glenmore de Dollard-des-Ormeaux.

Asselin, un gars de l’Île-Bizard que la profession de géologue a mené à Val-d’Or il y a un peu moins de deux ans, en est à sa seconde participation au Brier, lui qui occupait le poste de vice skip avec l’équipe Fournier en 2018, à Regina. Après être venus à une victoire de forcer un bris d’égalité menant en ronde de championnat il y a trois ans, Félix Asselin et les autres représentants québécois ont bon espoir d’atteindre cette étape cette fois-ci.

«Avec l’expérience acquise par notre équipe il y a trois ans et l’ajout comme troisième pierre de Martin Crête, qui en est à son 9e Brier, nous ne sommes pas aussi impressionnés que la première fois par l’ampleur de l’événement, mentionne-t-il. On sait que nous pouvons causer beaucoup de surprises et qu’on a des chances de battre n’importe qui. À cet égard, on ne déteste pas notre étiquette de ‘’underdogs’’ (négligés), enchaîne Asselin, à la fois membre des clubs Belvédère à Val-d’Or et Glenmore dans son coin de pays.

Publicité

Défiler pour continuer

«Nous avons un gros pool (avec la présence des équipes Gushue, Koe, Epping et Dunstone), mais on pense pouvoir faire un bon résultat, affirme-t-il. Il faut gagner certains de ces matchs et on veut aussi prendre notre revanche contre l’Île-du-Prince-Édouard, qui nous avait sortis du tournoi en 2018 en nous battant.»

En raison des distances et des mesures sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, Félix Asselin et ses coéquipiers n’ont pas pu pratiquer ensemble une seule fois avant de mettre le cap sur Calgary. Leur premier entraînement commun était prévu jeudi après-midi, soit la veille de leur premier match au Brier contre Terre-Neuve/Labrador. «Mais ce ne sera pas une excuse car tout le monde se trouve dans la même situation», fait-il remarquer en indiquant qu’en l’absence de championnats provinciaux cette année, l’équipe de Mike Fournier a été invitée à représenter le Québec au Brier 2021 à la suite d’une sélection de Curling Québec et de Curling Canada, après évaluation des candidatures reçues.

Le double mixte avec Laurie St-Georges

Quoi qu’il arrive au Brier, Félix Asselin n’est pas sur le point de rentrer de Calgary puisqu’il y disputera ensuite le championnat canadien de curling double mixte avec son amie de cœur, Laurie St-Georges, celle-là même qui a épaté la galerie comme skip de l’équipe québécoise au récent Scotties (le championnat canadien féminin).

Asselin en sera alors à son 10e championnat national à vie, au cumulatif du junior, du mixte, du Brier et du double mixte. Le duo St-Georges/Asselin a été invité au national à titre de champion du Québec 2020 en double mixte. «Laurie et moi avons beaucoup pratiqué ensemble, signale-t-il. Nous sommes deux joueurs très compétitifs et la formule du double mixte favorise l’offensive tout en ouvrant la porte à beaucoup de surprises.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média