Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

08 mars 2021

COVID-19: 16 cas en trois jours, aucun aux Jardins du patrimoine

Des cas dans chacune des MRC

Jardins_Patrimoine_Amos

©Martin Guindon

Les Jardins du Patrimoine d'Amos.

Le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue rapporte 16 nouveaux cas de COVID-19 au cours des trois derniers jours dans la région. Chaque MRC a été touchée. Aucun nouveau cas n’a été détecté aux Jardins du patrimoine d’Amos.

En effet, il y a eu 9 nouveaux cas vendredi, 3 samedi et 4 dimanche, soit ceux dévoilés ce matin par le CISSS. Ces cas sont apparus dans chacune des MRC de la région, même celle du Témiscamingue épargnée depuis plusieurs semaines. Elle n'avait plus de cas actifs depuis le 8 février.

Ainsi, il s’est ajouté 7 cas dans la MRC Abitibi (région d’Amos), 4 dans la Vallée-de-l’Or, 2 à Rouyn-Noranda tout comme en Abitibi-Ouest et 1 cas au Témiscamingue.

Le CISSS précise que plusieurs des nouveaux cas concernent des gens qui ont été exposés au virus à l’extérieur de la région, mais qui s’étaient isolés à leur retour.

Publicité

Défiler pour continuer

On précise également qu’une personne est hospitalisée au centre régional désigné à Rouyn-Noranda, mais elle n’est pas aux soins intensifs.

47 cas actifs

La région compte 698 cas confirmés depuis le début de la 2e vague (23 août), en date du 7 mars à 16h. Pas moins de 648 d’entre eux sont rétablis et on déplore toujours trois décès, qui laisse 47 cas actifs sur le territoire, soit seulement un de plus que lors de la dernière recension, le 4 mars.

Ces cas actifs sont concentrés dans la MRC Abitibi, où on en dénombre 31, en baisse de 6. Rouyn-Noranda en compte 6. Les 10 autres cas sont distribués dans les autres territoires de MRC en nombre insuffisant (moins de 6) pour que les CISSS ne les dévoile.

Aucun cas aux Jardins

Bonne nouvelle du côté des Jardins du Patrimoine d’Amos, où aucun cas n’a été détecté lors de la clinique mobile de dépistage du vendredi 5 mars, où 212 prélèvements ont alors été effectués. Il n’y a donc toujours que huit cas rattachés à cette éclosion dans une résidence privée pour aînés, soit cinq résidents et trois employés. Les premiers cas de cette éclosion ont été recensés le jeudi 25 février. 95% des résidents avaient été vaccinés deux semaines auparavant.

Des isolements qui se terminent

Le CISSS rappelle également l’isolement préventif d’un groupe de l’école primaire Sainte-Thérèse à Amos est terminé, de même que celui du groupe du CPE Arlequin et Colombine d’Amos qui avait été touché par une éclosion. Il ne reste présentement plus qu’une classe du pavillon La Forêt de l’école secondaire d’Amos placée en isolement préventif jusqu’au 12 mars.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média