Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

09 mars 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Agora des Arts: en route vers un deuxième d’appel d’offres

Le projet de rénovation pourrait être en péril si les coûts sont toujours aussi élevés

Agora des Arts

©Gracieuseté

Le deuxième appel d’offres de l’Agora des Arts sera crucial pour la réalisation du projet de rénovation du bâtiment.

Le projet de rénovation de l’Agora des Arts a obtenu une bonne nouvelle au cours des derniers mois. Patrimoine Canada semble démontrer un intérêt à le mener à terme. Cependant, le projet pourrait être en péril si les coûts sont toujours aussi élevés.

Sur les planches à dessin depuis 2009, le projet de rénovation de l’Agora des Arts a pris une tournure inattendue le 28 mai 2020. Lors de l’ouverture des soumissions, le coût du projet avait bondi de 8,4 millions $ à plus de 14,3 millions $. Rapidement, le gouvernement du Québec s’était engagé à majorer sa contribution. De son côté, Patrimoine Canada n’a toujours pas accepté cette demande. 

«En décembre 2020, Patrimoine Canada nous a contactés pour trouver une solution afin de résoudre le problème et rationaliser le projet. On avait déjà visualisé cela et on a revu certains aspects en vue de tenter d’alléger les coûts. Cela ne dénaturalisera pas notre projet initial», a évoqué Réal Beauchamp, directeur général et artistique de l’Agora des Arts. 

De plus, grâce au travail acharné du ministère de la Culture et des Communications, les discussions avec Patrimoine Canada sont positives. «On sent que le gouvernement du Québec a à cœur le projet. Du côté de Patrimoine Canada, l’intérêt est là également. Ça dépendra du résultat de l’appel d’offres», a signalé M. Beauchamp. 

Publicité

Défiler pour continuer

Nouvel appel d’offres 

Ainsi, l’Agora des Arts lancera un nouvel appel d’offres dans les prochaines semaines. «Le climat est tout aussi incertain qu’en 2020, en raison de l’explosion des coûts des matériaux de construction comme le bois et l’acier. Néanmoins, on a une volonté tout aussi déterminée. On a pris en compte ces facteurs dans l’aspect architectural. On a travaillé dans le sens où l’on voit aller un peu le marché de la construction. On connaîtra tous les résultats à la fin avril. L’étape est cruciale et déterminante pour la construction du projet», a souligné Réal Beauchamp. 

Si les coûts sont aussi élevés, l’Agora des Arts soumettra une autre demande de majoration à Patrimoine Canada. «Si ça ne marche pas à ce moment-là, je ne vois pas comment on pourra s’en tirer», a fait valoir M. Beauchamp. 

«Pour moi, oui, le projet pourrait en péril, a-t-il enchaîné. Mais j’ai l’impression qu’avec le premier appel d’offres, on avait un problème particulier avec la pandémie. Je ne crois pas que le projet était alors trop ambitieux. On avait reçu plusieurs demandes de prolongation, car les soumissionnaires avaient de la misère à rejoindre les sous-traitants. On avait aussi eu beaucoup de questions sur les mesures sanitaires. On était dans une réaction à une incertitude.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média