Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

10 mars 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Deux éoliennes de plus à Raglan

La mine collabore à la troisième phase d’un projet destiné à rendre le Grand Nord moins dépendant du diesel

Raglan_eoliennes

©Tugliq Énergie

Deux éoliennes viendront s’ajouter aux deux déjà en place sur le site de la mine Raglan.

Deux éoliennes devraient éventuellement s’ajouter aux deux déjà en opération sur le site de la mine Raglan au Nunavik.

Le 10 mars, Ressources naturelles Canada a annoncé l’octroi de 7,1 M $ à Tugliq Énergie afin de soutenir la troisième phase de son projet d’énergie éolienne adaptée aux conditions nordiques et destiné à rendre les communautés du Grand Nord moins dépendantes du diesel pour assurer leur alimentation en énergie.

Basée à Montréal, la société avait procédé à l’installation, en 2014, d’une première éolienne sur le site de la mine Raglan. En 2018, à la suite des résultats concluants de cette première phase expérimentale, une deuxième éolienne avait été ajoutée au parc énergétique de la mine de Glencore Canada.

Cette troisième phase du projet de Tugliq Énergie permettra à la mine Raglan d’envisager l’ajout à ses installations de deux éoliennes de 3 mégawatts et d’une installation de stockage d’énergie de 4 mégawatts. «Ces ajouts pourraient porter jusqu’à 12 mégawatts la capacité de production d’énergie renouvelable du complexe minier et jusqu’à 6 mégawatts sa capacité de stockage. Cela réduirait de 6,6 millions de litres la consommation annuelle de diesel de la mine», a précisé Ressources naturelles Canada.

Publicité

Défiler pour continuer

La construction des installations devrait créer environ 65 emplois, auxquels s’ajouteront 6 emplois pour assurer le fonctionnement et l’entretien du parc éolien pendant sa durée de vie utile. Des séances d’information et de formation sur l’énergie renouvelable seront également proposées aux jeunes inuits de la région afin de renforcer les compétences locales.

Les fonds fédéraux accordés au projet proviennent du programme L’Énergie propre pour les collectivités rurales et éloignées. Tugliq Énergie et le gouvernement du Québec ont également contribué financièrement au projet, portant l’enveloppe à un total de 21,9 M $.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média