Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

10 mars 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

L’épopée d’Alex Arsenault

Du junior A à la LHJMQ

Alex Arsenault Huskies Rouyn-Noranda

©LHJMQ – Jonathan Roy

Alex Arsenault a inscrit son premier but le 7 février dans une victoire face au Phoenix de Sherbrooke.

À 16 ans, après avoir été ignoré à deux reprises lors du repêchage de la LHJMQ, Alex Arsenault regardait d’autres options, dont les collèges américains. Mais une incroyable saison dans la Maritime Junior Hockey League (MHL) lui a ouvert les portes du circuit Courteau.

Alex Arsenault venait alors de disputer deux saisons à la Newbridge Academy, une école privée située à Dartmouth, un quartier de Halifax en Nouvelle-Écosse. «À ma première année midget, j’étais classé par la Centrale dans les rondes 13 et plus. À 16 ans, mon nom n’était pas sur la liste», s’est remémoré le nouvel attaquant des Huskies. 

Mais Alex Arsenault allait avoir d’autres nids-de-poule sur son chemin. Après sa dernière année avec Newbridge, l’école a fermé. Ayant toujours la volonté de poursuivre son parcours de hockeyeur, le natif de Saint-Charles a alors évalué ses options. «Après la fermeture de mon école, la voie américaine était une solution», a-t-il avoué. Mais un coup de téléphone du Blizzard d’Edmundston a changé la donne. «Cette fermeture m’a offert une opportunité avec Edmundston. Ils ont démontré de l’intérêt et j’ai décidé d’y aller», a-t-il indiqué. 

Explosion offensive 

Publicité

Défiler pour continuer

Alex Arsenault est ainsi retourné au Nouveau-Brunswick avec sa poche de hockey. Et les choses n’auraient pu aller mieux. En 52 parties, alors qu’il n’a que 17 ans, il explose offensivement, récoltant 18 buts et 17 passes. «L’entraîneur m’aimait bien. Il m’a donné ma chance et j’ai saisi cette opportunité. Il y a aussi quelques joueurs qui avaient joué dans la LHJMQ qui étaient dans l’équipe et qui m’ont aidé à m’améliorer», a soutenu le patineur néobrunswickois. 

Ces performances sont tombées dans l’œil de quelques équipes du circuit Courteau. «Trois ou quatre équipes m’avaient contacté, mais le Drakkar avait été l’équipe qui était la plus intéressée. Leur directeur général était venu me rencontrer à Edmundston», a révélé le jeune homme. 

Pour s’assurer des services d’Arsenault, le Drakkar de Baie-Comeau l’avait choisi en 10e ronde, au 184e échelon. Si la formation de la Côte-Nord n’avait pas fait ce choix, Arsenault aurait été considéré comme un agent libre et aurait pu joindre l’équipe qu’il souhaitait. «J’étais vraiment fier d’être repêché. Ça récompensait un peu tous les efforts que j’avais fait. J’étais avec ma famille et mes amis et je n’oublierai pas ce moment», a-t-il confié. 

Un premier échange 

Le 20 janvier, Alex Arsenault et un choix de 4e ronde sont transigés aux Huskies en retour d’Alex Labbé et d’un choix de 10e ronde. «J’ai été sous le choc parce que ça me surprenait», a-t-il admis. 

Mais à Rouyn-Noranda, il a retrouvé une délégation de joueurs des Maritimes. «Depuis que je suis arrivé, l’adaptation a bien été. On a un bon groupe de gars. Le fait que je connaissais quelques joueurs a aidé», a-t-il mentionné. 

En une quinzaine de parties avec la meute, le numéro 13 a déjà touché la cible à deux reprises en plus d’ajouter une passe. Cela porte à 7 en 29 parties son total de points à sa première saison. «Ça va très bien depuis mes débuts avec les Huskies. Je ne m’attendais pas à avoir autant de temps de jeu. Je travaille fort et avec le temps de glace, je progresse», a-t-il indiqué. 

Alex Arsenault a d’ailleurs déjà réussi le plus difficile: se tailler une place dans la LHJMQ. Son prochain défi l’est tout autant: y rester. «On va le dire, je ne suis pas l’attaquant avec le plus gros gabarit, mais j’ai de la vitesse et je dois l’utiliser. Je me vois comme un bon attaquant two-way. Je dois bien jouer défensivement pour être efficace», a-t-il lancé. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média