Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

14 mars 2021

Témoignage de résilience en héritage

André Paquin publie son premier livre à 76 ans

André Paquin

©gracieuseté

André Paquin

Pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient. L’Amossois André Paquin s’est sans doute inspiré de ce vieil adage quand il a écrit son premier livre, Un boutte d’histoire et d’héritage, publié récemment à compte d’auteur.

«Je m’étais donné ça comme projet. On peut dire que c’est le premier et le dernier livre que j’écrirai, à moins que je ne me réveille un beau matin avec quelque chose d’autre à dire. Ça faisait quatre ans, peut-être même un peu plus, que j’avais décidé que ça allait être le temps. Je me rappelais un événement et je le notais sur un petit papier. La pile montait. Et au mois de janvier 2020, j’ai éparpillé ça pour identifier ce qui était intéressant», raconte M. Paquin, un retraité de l’enseignement aujourd’hui âgé de 76 ans.

Il s’est alors lancé dans l’écriture de cet ouvrage qui se veut un témoin de l’histoire de quelques générations de sa famille, principalement articulée autour de ses parents, Alcide et Ledia (Doire) Paquin, de Dupuy. Il n’a pas voulu en faire une biographie classique. Il y raconte plutôt des récits tels que vécus à travers ses yeux d’enfant, enrichis des réflexions de l’homme qu’il est devenu.

La résilience

«Ç’a été écrit par un petit gars de 15 ans, même si j’en avais 75. Un petit gars de 15 ans qui voit des événements dans sa famille qui ont un peu façonné la suite de l’être que j’ai été. Mais ce n’est pas ça qui est important. Ce petit gars s’est servi du vécu pénible de ses parents pour continuer. Le personnage de base, ce n’est pas moi. Ce n’est pas mes parents. Ce n’est pas mon père. C’est un peu un tableau de vie. Je suis arrivé dans un moment de la vie qui s’est déroulé et à travers ça, il y a des personnes qui arrivent, et c’est la vie qui continue. Mon père avait des rêves quand il s’est marié et qu’il a fondé un foyer avec ma mère. En cours de route, il a vécu une embûche majeure et s’est rendu compte qu’il n’était pas maître de ses rêves. La vie pouvait de temps à autre le faire bifurquer, et aller d’un autre côté. Ce que je veux montrer, c’est l’acceptation de tout être humain qu’à travers la vie, il y a des événements contre lesquels tu ne peux pas te battre. Il faut que t’en laisses aller pour continuer», affirme André Paquin, qui a travaillé sur ce projet avec sa fille Annie.

Livre André Paquin

©gracieuseté

La couverture du livre «Un boutte d’histoire et d’héritage» écrit par André Paquin.

La résilience donc. «La résilience, oui, je crois que c’est le bon mot. Il faut continuer à vivre à travers de ça pareil. Il faut peut-être changer son projet. La route que mon père avait choisie, il a fallu qu’il prenne une bifurcation. J’ai retracé tout ça en réfléchissant à ce qui m’a formé pour être un adulte, avec mes qualités et mes défauts. À ce que j’ai dû abandonner, mettre de côté, pour bâtir, mettre les poteaux électriques sur le bord du chemin où c’était nécessaire», image-t-il.

En héritage

André Paquin souhaite donc faire œuvre utile avec ce devoir de mémoire, autant pour ses proches que les gens qui ont connu sa famille, ou encore toute personne qui pourrait s’inspirer des récits qu’il raconte dans ce livre dont il est bien fier.

«Il y a des choses des générations antérieures qui ont été vécues. Nos enfants et nos petits-enfants ne le savent pas, parce qu’on ne parle pas de ça. J’ai voulu leur transmettre ça. Il y a le mot héritage dans le titre du livre. C’est écrit dans un souci de la continuité. Hier, aujourd’hui, demain… on s’en va vers où avec ça? C’est pour ceux qui arrivent après nous, après moi quand je ne serai plus là pour raconter. Il y a un héritage que les générations antérieures nous ont transmis. Et de temps à autre, on peut aller vérifier si on veut ou non s’en approprier pour continuer», fait-il valoir.

Publicité

Défiler pour continuer

André Paquin est né en 1944 à Dupuy. Il a enseigné les mathématiques au secondaire pendant 30 ans. Son livre comporte 165 pages boudinées, le tout agrémenté d’une cinquantaine de photos de famille. La préface est signée par Paul Ouellet. Il est en vente à la Librairie Espérance d’Amos et à la Coopérative de Dupuy, dont son père Alcide fut l’un des fondateurs, ou auprès des Éditions La fille du patenteux au editionslfdp@outlook.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média