Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

16 mars 2021

Exigeons de nos dirigeants une vraie loi climat pour protéger nos enfants

Lettre ouverte des Mères au front de la région aux député.e.s de la Chambre des communes à Ottawa

3621bac

©Courtoisie

Il y a un an, nous étions quelques dizaines de mères à monter au front pour exiger une réponse à l’urgence climatique. Malgré la pandémie, plus de 5000 personnes ont rejoint le mouvement Mères au front. Vingt-cinq groupes d’action se sont formés de l’Abitibi à la Gaspésie en passant par presque toutes les régions du Québec et au-delà de nos frontières.

Nous sommes mères, grands-mères et arrières grands-mères, par le sang et autrement. Nous nous levons pour protéger nos enfants. Nous exigeons des gestes forts et immédiats. De la droiture et du courage politique. Nous ne vous laisserons plus nous mentir.

En 1992, avant la naissance d'un grand nombre de nos enfants, le Canada a signé son premier accord sur les changements climatiques. Il reconnaissait la menace. Dix ans plus tard, malgré que ses émissions de GES aient augmenté, le Canada a signé le protocole de Kyoto. L'objectif était de réduire nos émissions de 6 % de 2008-2012 comparativement à 1990. N’ayant pratiquement rien fait pour atteindre ses cibles et nos émissions ayant augmenté de plus de 30 %, nous nous en sommes retirés en 2011. Le Canada a ensuite signé l'accord de Copenhague, qu’il n’a pas respecté. Puis l’Accord de Paris en 2015, qui n’est pas en voie de l’être.

Ça suffit!

Nous avons besoin d’une vraie loi climat. Une loi contraignante qui nous obligera à atteindre les cibles établies par la science. Une loi rigoureuse assortie d’un budget carbone, de règles de reddition de compte tous les cinq ans, de transparence et d’imputabilité. Le premier échéancier doit être 2025 et les actions ambitieuses doivent commencer maintenant.

Une vraie loi climat ferait en sorte que des projets d’infrastructures toxiques comme GNL-Québec et Trans Mountain seraient interdits parce qu’ils aggraveraient la crise climatique. Si elles vont de l’avant, de telles infrastructures seront encore en opération en 2050, alors que le Canada s’est engagé à atteindre la carboneutralité pour la même année. Un minimum de cohérence est de mise!

Le projet de loi C-12 présenté par le gouvernement comme sa « loi sur la carboneutralité » n’a rien d’une vraie loi climat. Il est encore temps de l’améliorer. Nous demandons à tous nos élu.e.s à Ottawa d’agir maintenant avec ambition. C’est incontournable pour protéger nos enfants.

Nous bercerons d’un bras et brandirons l’autre. Nous sommes en colère, amoureusement en colère, et nous sommes de plus en plus nombreuses. Comme toutes les mères dans la nature, nous sommes prêtes à tout pour protéger nos petits. Sachez que nous vous regardons, que nous tenons le compte des gestes posés comme de ceux que vous n'avez pas le courage de faire, et que vous devrez en répondre, plus tôt que tard. Nous, mères, grands-mères et arrières grands-mères, resterons au front de votre inaction le temps qu'il faudra.

L’amour de nos enfants est notre arme de construction massive pour la suite du monde.

- Mères au front - Val-d’Or
- Mères au front de Rouyn-Noranda et leurs allié.e.s
- Mères au front de l'Abitibi-Ouest et leurs allié.e.s
 

Kathy Bouffard, mère au front pour Danika

Johanne Alarie, mère au front pour Paulin et Maude et les générations futures

Julie Côté, femme au Front pour Layla, Marley, Léonie, Clovis et pour tous les enfants du monde

Josée Frenette, mère au front pour Élisandre et pour toutes les espèces vivantes de la planète

Adeline Laquerre,  mère au front pour Solène

Emilie Robert, mère au front pour Jeanne et Hugo
et enseignante au front pour tous mes étudiants

Gabrielle Bruneau, tante au front, pour Daphnée, Samuel, Xavier, Camille, Émilie, Élohan et Julia

Frédérique, mère au front pour Thierry, Colin et Siméon

Geneviève, mère au front pour Victor et Véda

Steve Campbell, père au front pour Dorothée

Nick Cyr, père au front pour Jeanne et Hugo

Anne-Marie Lévesque, mamie au front pour Jeanne et Hugo

Jean-Marc Robert, papou au front pour Jeanne et Hugo

Frédérique Godefroid, mère au front pour Philémon et Augustin

Isabelle Fortin-Rondeau, au front pour Elmire et Solène

Sophie Ouellet, mère au front pour Frédérick et Geneviève Drainville

David Drainville, père au front pour Frédérick et Geneviève Drainville

Olivier Gauthier, au front pour le climat

Geneviève Tremblay, au front pour Arnaud, Philibert et les générations futures

Frédéric Duret, frère au front

Sylvie Nicole, mère au front pour Salomé

Carol-Anne Gagnon, au front pour mes neveux et nièces

Sarah Lamothe, mère au front pour Marley et Sydney

Stéphane Hénault, père au front pour Zacharie et Sonalie

Julie Létourneau, mère et grand-mère pour Gustave, Violette, Samuel et tous les enfants de la Terre

Ron Tuggey, père et grand-père pour Logan et Peter

Rodrigue Turgeon, fils, frère et oncle au front pour le climat et l'Abitibi

Guylaine Doyon, grand-mère pour mes petits enfants

Guillaume Marcotte, père au front

Jérôme Tremblay, père au front pour Marie-Ève et Nicolas

Étienne Martin, père au front pour Élisandre

Roger Frenette, papy au front pour Élisandre

Fleur-Ange Huumo, mamy au front pour Élisandre

Louis Riopel, père au front pour Marguerite

Myriam Petit, mère au front pour Becky et Maguerite

Geneviève Gauthier, mère au front pour Clara et Rose

Guy Leclerc, père et grand-père solidaire et au front

Anne Falardeau, mère au front pour Gabrielle et Emmanuel

Dario Izaguirre, père au front pour Gabrielle et Emmanuel

Marie-Ève Lacroix, mère au front pour Maxence et Mauranne, ainsi que pour tous mes élèves

Miguel Charlebois, père au front pour Flavie, Éliott et Lou

Rayen Tanabene, père au front pour Aylène et son frère/sa soeur qui sera avec nous à l’été

Isabelle Fortin, mère et grand-mère au front pour mes enfants Catherine, Philippe et Gabriel, ma petite-fille Laurence

Danielle Brassard, pour Médéric et Zavier

Martine Larose, mère au front pour Félix, Salomé, Émile, Victoria, Stella-Rose

Anne Blondin, mère au front pour Émile

Mélissa Dallaire, mère au front pour Raphaël et Fédora

Ginette Plourde, grand mère au front pour Alys, Laurence, Émile, Caleb et Éloïse

Milène Poirier, mère au front pour Anabel

Émilie Auclair, mère de Léon et Jules

Roxane Drainville, mère au front pour Anakyn

Annie Boudreau, mère au front pour Ève

Martine Gélineau, mère au front pour Élodie et Sarah

Geneviève Aubry, mère de Gildas, Théo, Fanny et Reno

Isabelle Trottier, mère au front pour Sophie et Marianne.

Marie-Michèle Aubertin, mère au front pour Flavie et Bastien

Lise Paquet, grand-mère au front pour Jayden et Éliott

Nathalie Grenier, mère au front pour Loïc et Gaël-Anne

Karine Berthiaume, mère au front pour Laurent, Élenie et Raphaël

Denise Stewart, tante au front pour Noémie, Rebecca,Nicolas et Amelia

Eve Rioux, tante au front pour Carli

Pierre Fournier, beau-père au front pour Clara et Rose

Ariane Cabirol, mère au front pour Élodie, Léanne et Damien

Jean-Guy Côté, grand-père au front pour Jérôme, Renaud, Marianne, Louis, Rosalie et Annabelle

Chantal Polard, grand-mère au front pour Mélianne et Élise

Étienne Jacques, père au front pour Florence et l’autre qui s’en vient

Marie-Michele Gregoire, mère au front pour Léo et Albert

Julie Renaud, matante au front pour Clovis et Léonie

Geneviève Dostie, mère au front pour Édouard et Audrey

Yvonne Carlos, grand-mère au front pour Clara, Rose, Raphaël et Élenie

Dominic Leclerc, père au front pour Félixe et Blanche

Jolyane, mère au front pour Maélie, Florence et Adam

Isabelle Rivest, mère au front pour Félixe et Blanche

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média