Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

16 mars 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Réveiller le géant… une fois de plus

Une production commerciale en 2022 pour Géant Dormant, évalue Mines Abcourt

Abcourt_usine_Geant_Dormant

©Mines Abcourt

D’une capacité de 750 tonnes par jour, l’usine de Géant Dormant traite actuellement le minerai de la mine Elder, qui est acheminé sur le site par camion.

Alors que la mine Elder à Évain semble partie sur une bonne lancée, Mines Abcourt est maintenant parée à relancer les opérations de la mine Géant Dormant, à mi-chemin entre Amos et Matagami. Mais elle a besoin de temps pour y arriver.

À l’heure actuelle, les ressources globales d’Elder, qui a atteint le stade de la production en janvier 2016, totalisent environ 171 000 onces d’or. Abcourt pourrait cependant y ajouter 64 630 onces d’or en exploitant la zone adjacente Tagami. «À date, nous avons exploité les niveaux 4 à 10, a indiqué le PDG de la société, Renaud Hinse. Nous prévoyons cependant exploiter cinq niveaux supplémentaires en prolongeant les galeries actuelles. De plus, en ce moment, la moitié de nos travaux sont réalisés hors des limites des ressources.»

Après l’avoir acquise en juin 2016 à la suite de la faillite de Minéraux Maudore, Abcourt mise également beaucoup sur la relance de l’ancienne mine Géant Dormant. Une quarantaine de travailleurs sont présents sur le site, dont une douzaine sous terre.

«Notre étude de faisabilité démontre que Géant Dormant pourrait être très rentable avec le prix de l’or actuel, a signalé M. Hinse. Le problème, c’est que beaucoup d’infrastructures sont désuètes et doivent être remplacées, tandis que d’autres ne sont plus conformes aux normes de sécurité actuelles. Nous avons évalué que les travaux devraient durer environ un an. Si tout va bien, nous devrions atteindre le stade de la production commerciale à l’automne 2022.»

Publicité

Défiler pour continuer

Plus en profondeur

Avant Minéraux Maudore, Géant Dormant avait été la propriété de North American Palladium, qui elle-même l’avait rachetée de Ressources Cadiscor en 2009, laquelle en avait fait l’acquisition d’Iamgold un an plus tôt. De 2008 à 2016, la mine est ainsi passée successivement dans les mains de cinq propriétaires différents. Cette fois, non seulement Abcourt estime qu’une relance serait rentable, mais elle envisage aussi d’ouvrir de nouvelles galeries à plus de 1 km de profondeur.

«Nous avons débuté un petit chantier au deuxième niveau, près de la surface. Quand nos travaux nous permettront d’accéder au troisième niveau, nous allons en démarrer un là aussi. Quant aux travaux plus en profondeur, ils vont nous permettre d’exploiter les zones à haute teneur en or que North American Palladium et Cadiscor avaient découvertes, mais qui n’avaient encore jamais été mises en production», a expliqué Renaud Hinse.

Le 5 février, Abcourt a annoncé avoir accepté une proposition de financement de 6,5 M $ de la part de la Banque royale du Canada afin d’accélérer le développement de Géant Dormant. Celui-ci est composé d’un prêt de 5 M $ et d’une facilité de crédit de 1,5 M $ destinée à l’achat d’équipements miniers.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média