Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

24 mars 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

La COVID-19 fait un nouveau décès dans la région

Neuf cas actifs ont été confirmés au cours des dernières 24 heures dans la Vallée-de-l'Or

COVID-19, coronavirus, lavage des mains, gel désinfectant..

©Photo Unsplash Kristine Wook

Selon le CISSSAT, la prédominance du variant sud-africain milite en faveur d'une vigilance accrue dans l'application des mesures d'hygiène préventive.

La COVID-19 a fait un nouveau décès en Abitibi-Témiscamingue. Il s'agit du premier répertorié depuis le 9 février, ce qui porte à huit le nombre de décès survenus dans la région depuis le début de la pandémie.

Ce nouveau décès, le quatrième dans la région à être attribué à la COVID-19 depuis le début de la deuxième vague, le 23 août 2020, est survenu à la suite d'une hospitalisation. Deux autres personnes demeurent hospitalisées en raison du coronavirus, mais ils ne se trouvent pas à l'unité des soins intensifs.

Par ailleurs, neuf cas supplémentaires de COVID-19 ont été confirmés au cours des dernières 24 heures. Ceux-ci ont tous été identifiés dans la Vallée-de-l'Or, dont 6 associés à l'éclosion qui affecte l'école primaire de Malartic. Le CISSSAT a indiqué qu'il s'agit de personnes qui avaient déjà été identifiées comme ayant eu des contacts avec des cas déjà confirmés. Une deuxième classe de l'école a dû être fermée en raison de l'éclosion de COVID-19, mais pour l'instant, la Direction régionale de santé publique d'envisage pas de fermer l'établissement au complet.

En date du 23 mars à 16h, on dénombrait 34 cas actifs de COVID-19 sur le territoire de l'Abitibi-Témiscamingue, dont 26 dans la MRC de la Vallée-de-l'Or. Sept jours plus tôt, on n'en comptait que neuf.

Publicité

Défiler pour continuer

La situation s'améliore dans la MRC d'Abitibi

Sur une note plus encourageante, seuls sept cas sont considérés comme actifs par le CISSSAT dans la MRC d'Abitibi, signe que la croissance exponentielle du nombre de cas à laquelle on assiste dans ce secteur depuis le début de 2021 est en voie de se résorber. Le dernier des 34 cas actifs se retrouve à Rouyn-Noranda, tandis que les MRC d'Abitibi-Ouest et de Témiscamingue sont exemptes de cas actifs.

Le variant sud-africain

Le CISSSAT a également tenu à rappeler que la prédominance du variant sud-africain en Abitibi-Témiscamingue, plus facilement transmissible que la version "normale" du coronavirus, milite en faveur d'une vigilance accrue dans l'application des mesures d'hygiène préventive: maintien d'une distance de deux mètres avec toute personne extérieure à la bulle familiale, port du masque dans les endroits publics et lavage régulier des mains. "Le temps doux qui commence à s'installer joue en notre faveur, alors usons collectivement de créativité pour prendre part à des activités extérieures sécuritaires, et ce, jusqu'à ce que toutes les personnes les plus vulnérables face à la COVID-19 soient vaccinées", a invité le CISSSAT.

Notons que le 24 mars 2020, seuls cinq cas de COVID-19 avaient été répertoriés en Abitibi-Témiscamingue, qui en était alors aux tout débuts de la pandémie. Un an plus tard, le coronavirus et son variant sud-africain avaient affecté 923 personnes dans la région, dont 881 sont désormais considérées comme guéries, et a entraîné 8 décès.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média