Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

24 mars 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Pelletier, Légaré et Robidas s’éclatent contre les Huskies

Cinq points pour le capitaine

Huskies Rouyn-Noranda - Foreurs Val-d'Or

©Dany Germain photographe/LHJMQ

Les Foreurs de Val-d'Or n'ont laissé aucune chance aux Huskies de Rouyn-Noranda.

HOCKEY JUNIOR - Ayant eu besoin de la prolongation pour vaincre les Huskies de Rouyn-Noranda, vendredi dernier, les Foreurs de Val-d’Or n’ont laissé aucune chance à leur rival abitibien de répéter le tout. Menés par leurs gros canons, les hommes de Daniel Renaud l'ont emporté 9 à 0, mercredi, dans l’environnement protégé du Centre airCreebec.

Au-delà du pointage, Renaud considère que ses ouailles ont livré la meilleure performance collective depuis le début de la saison. Il constate que ses joueurs ont trouvé le moyen de fusionner et de jouer pour leurs coéquipiers.

«Devenir uni prend du temps. La base de tout ça, c’est de se soucier des autres. Ce n’est pas parce que je rencontre quelqu’un que je vais me soucier de lui après deux minutes. Il faut vivre des situations, des victoires et des échecs pour développer des liens. Les bulles nous permettent de faire ça. On a eu des situations difficiles qu’on a dû gérer à l’interne. C’est ce qui va nous permettre d’avoir du succès, plus on va avancer», croit Renaud.

«Plus tu te rapproches des séries, ça devient de moins en moins une question d’individus, mais d’un collectif et d’une famille. Honnêtement, je ne suis même pas conscient des statistiques. Comme entraîneur, je ne le sais pas. Ce que je suis capable de te dire, c’est qu’on a bien géré la rondelle et qu’on s’est supporté en unité de cinq. Dans l’ensemble, on a remporté nos batailles et je suis très satisfait de notre performance», a expliqué le pilote des Foreurs.

Publicité

Défiler pour continuer

Défendre à court d’un homme

Une séquence qui a bien résumé les propos de l’instructeur est justement arrivée en fin de rencontre. Devant se défendre à trois contre cinq avec une avance de neuf buts, Émile Lauzon et Anthony Allepot n’ont pas hésité à se sacrifier pour bloquer des tirs afin de préserver le jeu blanc de Jonathan Lemieux, qui a repoussé 23 tirs dans la victoire.

Le désavantage numérique des Foreurs a également joué un rôle important au début du duel. Pendant une pénalité à Xavier Bernard, les Huskies ont été incapables de capitaliser, eux qui ont bourdonné sans succès devant Lemieux. Une séquence qui s’est révélée importante puisque les Valdoriens ont pris les devants 3-0 dix minutes plus tard.

«Il nous reste peut-être trois ou quatre matchs avant les séries. Le mot d’ordre était de porter une attention aux détails. Le tir bloqué d’Allepot a démontré que les gars sont vraiment dédiés», a analysé Bernard durant le point de presse d’après-match.

«Depuis deux ou trois ans, Jacob Gaucher et Jérémy Michel sont l’un des meilleurs duos d’attaquants en désavantage numérique. Ils mettent beaucoup de pression et utilisent bien leur bâton», n’a pas caché Renaud sur le premier désavantage numérique.

Apprendre de tout ça

Hôte d’une des dernières bulles du calendrier régulier la semaine prochaine, les Huskies quittent Val-d’Or avec trois points sur une possibilité de huit. Avec les séries éliminatoires qui débuteront dans deux semaines, l’entraîneur-chef par intérim, Brad Yetman, profitera des prochaines séances d’entraînement pour trouver une façon d’empêcher l’adversaire de prendre du rythme.

«On ne peut pas utiliser le fait que c’était notre deuxième match en deux soirs comme une excuse. On a des vétérans qui ont vécu ça dès leurs premiers jours dans la ligue. Honnêtement, je pense qu’on rivalise et qu’on ne manque pas de caractère. Pour nous, ç’a été juste un mauvais match dans l’ensemble», a-t-il mentionné en visioconférence.

Malgré le fait qu’ils tiraient de l’arrière par huit buts, les Huskies ont démontré beaucoup de hargne pour tenter de briser le jeu blanc de Jonathan Lemieux. Justin Gill pensait même avoir battu le portier valdorien, mais son tir en échappé a terminé sa course sur la barre transversale. Au final, Yetman et ses joueurs préfèrent construire sur les 20 dernières minutes.

«C’était le message qu’on s’est dit entre la deuxième et la troisième période. Nos chances de revenir dans cette rencontre étaient très minces, mais on voulait montrer de la fierté. On a fait de notre mieux durant les 20 dernières minutes de jeu et on a tenté des choses, mais ça fait ce que ça fait», a affirmé l’attaquant originaire de Val-d’Or, Anthony Turcotte.

L’histoire du match

Fumant depuis son arrivée en Abitibi, le capitaine des Foreurs, Jakob Pelletier, a connu sa meilleure soirée de travail de la saison. En plus d’inscrire son 10e de la saison pour ouvrir la marque, le joueur de 19 ans a été complice des deux filets suivants, gracieusetés de Gabriel Villeneuve (1) et de Jordan Spence, pour porter le compte à 3-0.

Toujours en première, Spence a rendu l’appareil en alimentant Alexandre Doucet, qui n’a eu qu’à pousser le disque dans une cage laissée vide par Samuel Richard.

En période médiane, les Foreurs ont mis le match hors de portée des Rouynorandiens en enfilant quatre autres buts pour faire 8-0 après 40 minutes. Justin Robidas (16,17), Nathan Légaré (14) et Maxim Cajkovic (5) ont été les buteurs. Pelletier (11) a conclu le pointage en marquant son deuxième du duel avec environ sept minutes à faire au temps régulier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média