Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

24 mars 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Québec, un tremplin pour Thomas Sigouin

Parmi le top 10 de la LHJMQ

Thomas Sigouin - Remparts Québec

©Dany Germain photographe/LHJMQ

Comme joueur de 20 ans, Thomas Sigouin est l’un des leaders chez les Remparts de Québec.

HOCKEY JUNIOR - Arrivé à Québec durant l’été 2020 pour son dernier tour de piste dans la LHJMQ, le gardien amossois Thomas Sigouin fait belle figure avec les Remparts cette saison. Enfin gardien numéro un établi, celui-ci constate également la progression de ses jeunes coéquipiers, qui pourraient donner du fil à retordre à l’adversaire lorsque viendra le temps des séries éliminatoires.

Présentement à Val-d’Or dans l’environnement protégé qui regroupe également les Foreurs et les Huskies de Rouyn-Noranda, Sigouin se réjouit de pouvoir passer quelques jours dans sa région natale. Même s’il ne peut compter sur la présence de ses parents et amis dans les gradins du Centre airCreebec, le portier d’Amos est content de venir boucler la boucle chez lui. 

«Je suis venu jouer ici quelques fois l’an dernier. Étant donné que Val-d’Or et Rouyn-Noranda ne sont pas dans la même division que Québec, je ne m’attendais pas à revenir ici. C’est plaisant d’avoir une bulle ici, car j’ai beaucoup de souvenirs dans cet aréna. J’ai joué tout mon hockey mineur ici», a expliqué Sigouin dans un entretien téléphonique.  

Ayant dû faire face à de nombreux obstacles dans les dernières années, Thomas Sigouin apprécie l’opportunité qu’il a présentement, mais refuse de dire que c’est de la chance. Après avoir fait ses classes chez les Citadelles de Rouyn-Noranda midget BB, dans le hockey scolaire et le niveau collégial, le cerbère a dû surmonter deux blessures sérieuses, en plus d’une possible saison de rêve avec le Phoenix de Sherbrooke gâchée par la Covid-19. 

Publicité

Défiler pour continuer

«Pour tous les gars qui étaient là l’année dernière, ce n’était pas facile. En ce moment, je regarde partout au Canada et on a réussi à jouer près de 40 parties cette saison. Juste ça, on va le prendre et on est satisfaits de ça. Nous sommes chanceux d’être dans la LHJMQ et d’être encadrés pour pouvoir jouer, ce qui n’est pas toujours le cas ailleurs au pays. Faut voir le côté positif des choses», a-t-il philosophé. 

Joueur le plus utile 

L’un des trois joueurs de 20 ans des Remparts en compagnie des attaquants Hunter Holmes et Thomas Caron, Sigouin joue de façon inspirée devant son filet. En plus de présenter un dossier de 13 victoires en 24 rencontres, l’Abitibien maintient jusqu’ici une moyenne de but alloués de 2,55 et un coefficient d’efficacité de ,907. Toutes des statistiques qui le classent parmi les 10 meilleurs gardiens de la LHJMQ. 

Son célèbre entraîneur-chef, Patrick Roy, n’a d’ailleurs pas caché son appréciation envers la contribution de Sigouin, le qualifiant même de joueur le plus utile des Remparts cette saison. «C’est toujours plaisant d’avoir de bons mots de son entraîneur, surtout quand c’est un des meilleurs gardiens de l’histoire du hockey. Je suis arrivé à Québec en ayant en tête que j’avais tout à prouver dans la ligue, car je n’avais pas beaucoup joué avant», indique le choix de 7e ronde de Sherbrooke en 2017. 

Équipe en progression 

Sans être une équipe que tout le monde voyait dans les grands favoris du circuit Courteau, les représentants de la Vieille Capitale sont présentement au 5e rang de la ligue avec un pourcentage de victoires de ,643, malgré que le noyau de l’équipe soit composé principalement de joueurs de 17 et de 18 ans. En plus de performer face à n’importe quelle équipe, Québec regorge de jeunes hockeyeurs de talent comme James Malatesta, Nathan Gaucher, Evan Nause et Théo Rochette. 

«L’organisation vise plus les grands honneurs l’année prochaine, peut-être même celle d’après. C’est le fun de voir le noyau de jeunes qu’on a autant performer. Je crois que cela rend les choses intéressantes. Tous les gars dans le vestiaire croient qu’on peut gagner contre n’importe quelle équipe dans la ligue. De plus, je crois que cette confiance grandit à chaque partie. Par exemple, lors de notre dernier duel contre Val-d’Or, c’était notre deuxième match en autant de jours et on a été capables de rivaliser», a souligné l’Amossois. 

Les pros ou le circuit universitaire 

À ses derniers milles dans la LHJMQ, Thomas Sigouin se prépare tranquillement à passer à la prochaine étape et il espère que sa belle saison avec les Remparts de Québec lui serve de tremplin pour la suite des choses. Concentré afin de dénicher un contrat chez les professionnels pour 2021-2022, Sigouin pourrait également se tourner vers le circuit USports (universitaire). Quelques universités ont d’ailleurs déjà approché le gardien.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média