Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

26 mars 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Coupures de rubans à prévoir au CISSSAT

Plusieurs projets d’infrastructures sont sur le point d’aboutir ou de prendre leur envol

AB-InfirmiereMorphine

©Marc-André Gemme

Le CISSSAT devrait obtenir en juillet les résultats d’une analyse pour un projet de nouvelle construction au CHSLD de Macamic qui ajouterait 96 places à l’offre déjà disponible.

Alors que les dépenses engagées dans les mesures d’urgence sanitaires liées à la COVID-19 risquent de resserrer les cordons de la bourse du gouvernement pour les années à venir, plusieurs projets d’infrastructures menés de longue date par le CISSSAT sont sur le point d’aboutir ou de prendre leur envol.

La séance du 18 mars du conseil d’administration du CISSSAT a été l’occasion pour Stéphane Lachapelle, directeur des services techniques et de la logistique, et Caroline Roy, PDG de l’organisme, de faire une mise à jour sur plusieurs projets, parmi lesquels les Maison des aînés.

«L’appel d’offres a été complété pour le projet de Rouyn-Noranda. Il y aura 48 places mixtes, soit pour des personnes âgées et des personnes adultes vivant avec une déficience cognitive. Pour Val-d’Or, où le projet sera similaire à celui de Rouyn-Noranda, les plans sont en cours de réalisation. Enfin, à Palmarolle, où l’on offrira 24 places à des personnes âgées, l’acquisition du terrain est en cours, mais l’appel d’offres n’a pas encore été initié. Nous attendons le ministère de la Santé pour les plans», a indiqué Mme Roy.

Le CISSSAT a également initié un projet de centralisation des cuisines pour ses établissements de Rouyn-Noranda. «Le tout devrait être prêt au printemps 2022 afin de pouvoir l’arrimer avec la nouvelle Maison des aînés», a fait savoir M. Lachapelle.

96 places à Macamic

En ce qui concerne le CHSLD de Macamic, l’analyse est en cours pour ce projet de nouvelle construction de 96 places qui s’inscrit pratiquement en complémentarité des trois Maisons des aînées. La nouvelle construction comprendra 82 places pour des personnes âgées et 14 places pour des personnes adultes de partout en région vivant avec des troubles mentaux et devant nécessiter un encadrement particulier. «Nous devrions obtenir les résultats de l’analyse en juillet», a signalé Stéphane Lachapelle.

Retards possibles à l’hôpital de Ville-Marie

Du côté de l’agrandissement de l’hôpital de Ville-Marie, la fin des travaux était prévue pour le mois de juillet, mais celle-ci pourrait être retardée. «On parle d’un possible report d’un ou deux mois, mais on va tout faire en notre pouvoir pour qu’il n’y ait pas de retards», a mentionné M. Lachapelle.

Deux nouveaux centres de services ambulatoires

Pour les nouveaux centres de services ambulatoires, celui de Rouyn-Noranda devrait être prêt pour le mois de septembre, alors que les travaux d’aménagement sont en cours. «Pour celui de La Sarre, les travaux devraient débuter en novembre avec un échéancier de 12 mois», a déclaré Stéphane Lachapelle.

Rappelons que ces centres doivent faciliter l’accès à certains types de soins, dont l’administration de médications sous-cutanées, intramusculaires ou intraveineuses, le remplacement de pansements et certaines biopsies. Le premier du genre dans la région, celui d’Amos, est fonctionnel depuis 2019.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média