Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Magazine Audacieux

Retour

26 mars 2021

KDF TOITURES: Les meilleurs grâce à l’équipe!

KDF Toitures

Jusqu’à quelques mois avant de se lancer en affaires il y a déjà trois ans, Kenny Dupuis n’avait jamais véritablement envisagé devenir son propre patron. «Je travaillais comme couvreur pour la même entreprise depuis 15 ans et j’étais confortable dans mon travail et mes conditions. Les circonstances de la vie ont fait en sorte que j’ai soudainement voulu autre chose. Avec mon bagage de couvreur et de contremaître de chantier, j’étais convaincu d’avoir les outils, au sens propre comme figuré, afin de démarrer ma propre affaire» a raconté le principal intéressé.

C’est ainsi qu’un bon matin de février 2018, Kenny Dupuis, mi-trentaine et deux jeunes enfants, entreprend une nouvelle aventure tout aussi risquée que passionnante. Après avoir fait l’acquisition d’un camion et d’une remorque, le nouvel entrepreneur engage deux anciens collègues couvreurs et part à la recherche de contrats. «J’étais nerveux mais confiant, et ça valait le coup, car à peine deux mois après nos débuts, nous étions débordés. Il y avait tellement de travail! Et pas seulement sur les chantiers. Avec toute cette paperasse, la comptabilité, les soumissions, etc., il me fallait de l’aide», s’est-il remémoré. Cette entreprise est donc vite devenue un projet familial.

Au travail et dans la vie

Dès le départ, Kenny Dupuis pouvait compter sur celle avec qui il partageait sa vie depuis plus de 15 ans à ce moment-là. Ainsi, malgré un boulot exigeant mais qui la passionne en tant que coordonnatrice du Département des sciences de l’éducation à l’UQAT depuis plus de dix ans, Francine Bélanger parvient à contribuer à KDF Toitures, dont elle est actionnaire à part égale avec son conjoint.

Publicité

Défiler pour continuer

«Au départ, je faisais ce que je pouvais malgré mon emploi du temps et les enfants. Comme l’entreprise ne cessait de prendre de l’expansion, l’UQAT a généreusement accepté de me donner un congé d’un an sans solde. J’ai donc pu me consacrer à fond et bâtir l’ensemble de la structure administrative de notre entreprise», a-t-elle relaté.

Grande décision

La copropriétaire voyait arriver à grands pas le jour où elle devrait confirmer à ses supérieures de l’UQAT si elle revenait ou non à l’issue de son année sans solde. «Malgré mon immense confiance envers le futur de KDF Toitures, je dois admettre que j’étais de plus en plus nerveuse en voyant arriver la date où je devais me décider. J’ai évidemment fait le grand saut avec mon amoureux, et malgré tous les pièges venant avec le fait d’être ensemble au travail comme à la maison, nous nous entendons pour affirmer qu’après trois ans, ça se passe super bien pour nous», a révélé la nouvelle entrepreneure.

La progression

Rapidement, KDF Toitures obtient la confiance de nombreux entrepreneurs, entreprises et sociétés minières de la région. KDF Toitures se donne comme mission de proposer de judicieux conseils et de présenter des solutions appropriées à ses clients. L’entreprise vise un service de qualité supérieure qui met au profit les compétences techniques avancées de ses employés, et ce, en mettant toujours l’accent sur la santé et la sécurité au travail.

«D’ailleurs, la qualité de notre travail nous a permis d’obtenir très rapidement les accréditations des deux plus gros manufacturiers de membranes au Québec, soit Soprena et Iko. Ce n’est pas rien, car cela nous permet d’offrir d’importantes garanties sur le produit et le service, puis d’être éligibles aux appels d’offres publics», C a fièrement précisé Kenny Dupuis.

Tout cela explique pourquoi KDF Toitures double son chiffre d’affaires chaque année depuis les débuts, et rien ne semble vouloir stopper ce rythme. «Notre expertise se situe principalement dans les toits plats. Comme nous sommes à notre capacité maximum, nous devons dorénavant concentrer davantage les contrats vers les secteurs commercial, industriel et institutionnel», a mentionné Francine Bélanger

C’est très simple, nous achetons 100 % de ce qui est disponible pour nous en région, et nous en sommes très fiers!

KDF Toitures

Une véritable famille

S’Il y a une chose qui revient constamment dans les propos du couple en affaires, c’est bien son immense fierté d’avoir bâti une équipe tout étoile de couvreurs expérimentés, dynamiques et qui ont à cœur le succès de KDF Toitures. «On est une véritable famille!», a lancé Kenny Dupuis. De plus, ce dernier souligne l’apport important de leur nouvel associé, Maxime Laroche, qu’il décrit comme un véritable passionné. «Nous sommes sincèrement heureux qu’il fasse partie de cette belle aventure avec nous, ont témoigné les deux propriétaires. Ensemble, nous formons un noyau solide. D’ailleurs, il est clair que chaque membre de l’équipe apporte une contribution exceptionnelle au succès de l’entreprise.»

Marque de commerce

Il est surprenant d’apprendre qu’il y a près d’une dizaine d’entreprises en Abitibi-Témiscamingue qui se spécialisent dans le recouvrement de toitures avec membrane, sans compter les incursions régulières de compagnies de Montréal ou d’ailleurs. Il est donc permis de se demander comment KDF Toitures réussi à non seulement tirer son épingle du jeu, mais à croître chaque année.

«Notre secret est très simple : c’est la qualité exceptionnelle de notre équipe de 14 couvreurs. Les gars prennent vraiment chaque contrat à cœur. Et cette performance de l’équipe nous permet d’être très compétitifs et d’être rentables à la fois. Parce qu’il est clair pour moi qu’aucune autre équipe de couvreurs n’est efficace comme la nôtre, ce qui devient un réel avantage sur la compétition», a fait valoir Kenny Dupuis.

Achat local et projets

L’achat local est une norme chez Toitures KDF, explique Francine Bélanger : «C’est très simple, nous achetons 100 % de ce qui est disponible pour nous en région, et nous en sommes très fiers.»

Côté projets, les jeunes entrepreneurs ne manquent pas d’ambition. «Pour moi, c’est très clair : je veux que nous devenions la plus importante entreprise de recouvrement de la région. Aujourd’hui, je sais que nous avons tout ce qu’il faut pour y arriver», a indiqué avec certitude Kenny Dupuis.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média