Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Magazine Audacieux

Retour

26 mars 2021

Kiosques et Chapiteaux D.B.: Une première à Rouyn-Noranda

kiosques et chapiteaux

Pour la première fois depuis plusieurs décennies, Rouyn-Noranda peut désormais compter sur une véritable entreprise dédiée à 100 % à la location de kiosques et de chapiteaux. En fait, les entrepreneurs derrière cette nouvelle place d’affaires, Isabelle Boisvert et Dino Doyon, n’ont trouvé aucune trace du dernier commerce du genre ayant opéré à Rouyn-Noranda.

D’abord la question que l’on se pose tous : qui a bien pu avoir l’idée de démarrer un projet qui s’adresse essentiellement aux groupes, voire aux foules, en plein cœur de la pandémie?

Depuis un certain temps déjà, Dino Doyon cherchait une idée, un projet afin de remplir des espaces vide dans son bâtiment de la rue Saguenay. «J’avais partagé cet objectif avec Isabelle, et c’est elle qui, la première, est arrivée avec cette idée de location de chapiteaux et de kiosques.

On s’est dit : comme tout est à zéro avec ce genre de business, il y a fort probablement des occasions à saisir. Et c’est exactement ce qui est arrivé. Nous avons racheté tout l’inventaire de kiosques d'Exponord du quartier Cadillac», a expliqué Doyon. «On s’est dit que c’était le moment de foncer afin d’être fin prêts lorsque la COVID-19 sera derrière nous et que tous les festivals, activités, salons et autres événements du genre vont avoir repris. Tout en étant très conscients que nous n’allions avoir aucune vente pour un moment, on se disait que c’était le temps ou jamais», a poursuivi Dino Doyon.

Publicité

Défiler pour continuer

Une passion

Comme il est déjà propriétaire et opérateur de l’entreprise Thiber (gestion des bâtiments par ordinateur), Dino Doyon devait compter sur une solide partenaire afin de lancer cette nouvelle affaire. Et il n’a pas eu à chercher bien loin, car au sein de son personnel se trouvait la personne toute désignée. C’est ainsi qu’Isabelle Boisvert réalise ni plus ni moins qu’un rêve en apparence inaccessible, devenir entrepreneure!

Forte d’un parcours l’ayant amenée à œuvrer au sein de plusieurs solides organisations telles qu’Iamgold Mine Westwood, Le Bleu ou encore Colormax, Isabelle Boisvert désirait mettre à profit sa passion pour le service à la clientèle. «J’ai toujours adoré travailler en interaction avec les gens. J’aime savoir que mon expérience et ma passion peuvent faire la différence pour chaque client qui m’offre l’opportunité de le servir», a-t-elle indiqué.

«Ce sera un plaisir pour moi d’orienter les clients bien au-delà d’une éventuelle location chez nous, a signalé Mme Boisvert.»

Je suis en mesure de guider qui que ce soit dans la plupart des étapes de l’organisation d’un événement, même si cela dépasse notre mission de base.

Les opérations

En plus de la totalité de l’inventaire des kiosques acquis d'Exponord, des kiosques que la majorité des gens ont déjà vus sans nécessairement le savoir, car ils ont servi aux nombreux salons des vins et des saveurs régionales, KCDB (pour Kiosques et Chapiteaux Doyon et Boisvert) a aussi fait l’acquisition de cinq chapiteaux neufs. « Pour débuter, nous avons trois modèles de 20 par 20 et deux de 10 par 10. Cependant, il faut savoir que nous avons choisi le modèle avec gouttières, ce qui fait en sorte que nous pouvons réunir ensemble autant de chapiteaux que nous désirons tout en s’assurant qu’il n’y aura pas d’eau qui pourra couler entre les structures. On parle d’un investissement total, pour le moment, de près de 80 000 $», a expliqué Dino Doyon.

Clientèle cible

Même si, jusqu’ici, la COVID-19 a rendu la vie difficile à bien des entreprises (et aux individus, évidemment), les deux actionnaires de KCDB pensent que leurs services pourraient potentiellement devenir populaires dans la perspective plus que probable d’une nouvelle saison estivale sous le signe des consignes sanitaires.

«Comme il est prévisible que nous puissions seulement nous réunir à l’extérieur et en petits groupes cet été, nous pensons que plusieurs pourraient être intéressés à faire appel à nous, car nous livrons et montons en entier nos chapiteaux, que nous récupérons à l’issue d’un événement. Que ce soit pour abriter un buffet, des équipements de son ou encore de petits groupes, le nombre variant selon la taille du chapiteau loué, on pense que cela pourrait plaire à plusieurs», a fait valoir Isabelle Boisvert.

Toutefois, il va de soi qu’en temps normal, lire en dehors de la COVID-19, les gestionnaires de KCDB vont chercher à faire des affaires avec les nombreuses entreprises de la région telles les sociétés minières et les usines, qui organisent souvent des événements extérieurs. «Encore une fois, nous serons prêts à offrir le meilleur des services aux très nombreux festivals de la région, lorsque ceux-ci reprendront», a assuré Dino Doyon.

Achat local

Chez KCDB, on compte sur l’esprit d’entraide des gens d’ici afin de développer cette nouvelle entreprise. «Nous, ce que l’on veut, c’est que les entreprises et les particuliers de chez nous qui auront besoin de kiosques ou de chapiteaux nous donnent l’opportunité de les servir. On n’a aucun doute sur l’excellent service que nous sommes en mesure d’assurer, exactement comme nous le faisons avec les Entreprises Thiber, que je dirige depuis maintenant 10 ans», a affirmé M. Doyon.

Et en ce qui concerne ses propres achats, le duo à la tête de KCDB assure que la priorité donnée aux entreprises d’ici a toujours été dans son ADN. «J’ai toujours été prêt à payer plus cher s’il le fallait afin de m’assurer d’encourager l’économie d’ici. Et cela ne va pas changer», a insisté Dino Doyon.

Offrir un service plus complet

Pas évident d’avoir des projets lorsque celui que l’on démarre à peine concerne un secteur complètement arrêté par la COVID-19. Mais qu’à cela ne tienne, les idées ne manquent pas chez KCDB. «Une fois que nous aurons pris notre erre d’aller, nous aimerions ajouter la location de tables et de chaises afin d’offrir un service plus complet», a fait savoir Isabelle Boisvert.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média