Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Magazine Audacieux

Retour

26 mars 2021

Y. Mercier Construction: Unis en affaire comme dans la vie!

Y. Mercier Construction

L’entreprise a beau porter son nom, Yannick Mercier le reconnaît d’emblée, sans la présence de sa conjointe Amilie Avoine depuis le jour un, jamais les affaires ne se seraient développées de la sorte pour Y. Mercier Construction.

On s’est mariés sobrement l’an passé, mais ça va faire 18 ans qu’on est ensemble et on a donc réellement bâti cette entreprise à deux à force de travail, de détermination, et évidemment avec l’aide d’une merveilleuse équipe !   

Il est impossible de raconter en quelques lignes le parcours aux multiples rebondissements qui ont mené Yannick Mercier là où il est aujourd’hui, mais voyons quelques faits saillants. Tout jeune, à peine 12 ans, le jeune garçon du village de Mont-Brun sait déjà ce qu’il veut faire dans la vie.

«J’ai toujours adoré travailler le bois. Comme mon père était menuisier, nous avions dans le garage familial l’essentiel des équipements, comme un banc de scie, un tour à bois, etc., et je m’amusais déjà à fabriquer de petits jouets pour ma jeune sœur. J’ai même effectué des travaux de finition extérieure sur l’église de Mont-Brun avec mon grand-père dans cette période», a-t-il raconté.

Comme il ne se sentait pas vraiment à sa place à l’école et qu’il savait ce qu’il voulait faire, Yannick Mercier annonce à sa mère que malgré ses 16 ans, il abandonne l’école pour aller sur le marché du travail. Notre jeune homme, tout juste 17 ans, vit alors sa première expérience le rapprochant de l’entrepreneuriat.

Publicité

Défiler pour continuer

« Mon grand-père m’a prêté sa débusqueuse afin de récolter du bois en longueur sur les terres familiales. Je m’occupais de couper, de scier et de planifier les chargements sur les camions venus chercher le bois. C’est là que j’ai réalisé que je savais bien m’organiser, et ça m’a assurément motivé pour la suite», a-t-il relaté. Après avoir exploré plusieurs métiers, celui-ci revenait toujours à la menuiserie. Il décida donc de quitter le marché du travail pour aller suivre une formation en charpenterie-menuiserie à l’âge de 19 ans.

LA rencontre

Mais c’est certainement sa rencontre avec celle qui allait devenir sa future femme, la mère de ses filles (11 et 9 ans) et tout autant sa partenaire d’affaires qui a été la plus déterminante. «J’avais seulement 14 ans et lui 19 lorsque j’ai rencontré Yannick à l’été 2003, a indiqué Amilie Avoine. J’étais au secondaire, et lui débutait sa formation en charpenterie-menuiserie cette année-là. Nous étions pressés d’emménager ensemble afin de débuter notre vie de couple. Nous avons donc acheté deux ans plus tard notre première maison, qui avait besoin de beaucoup d’amour.»

Après être sorti de sa formation en charpenterie et menuiserie du Centre Polymétier et s’être démarqué de sa cohorte dans une compétition où il a été médaillé d’or, Yannick Mercier débute un nouveau boulot qui durera près de quatre ans chez Construction Martel. «C’est vraiment là que j’ai appris à me développer dans ce métier, a-t-il avoué. Puis un jour, j’ai senti que c’était le moment de voler de mes propres ailes. J’ai partagé le tout avec le propriétaire, Normand Martel, qui m’a alors donné de précieux conseils.»

Pour celle qui aspirait à ce moment à devenir un jour architecte, il fallait d’abord terminer son secondaire et trouver un travail. «J’ai eu pendant mes études deux emplois, dont un de décoratrice dans une quincaillerie, où je pouvais développer ma créativité, puis je suis allée suivre une formation en comptabilité au Centre Polymétier afin d’acquérir les compétences nécessaires pour la gestion de projets futurs. Juste après l’obtention de mon diplôme, en janvier 2008, je débutais mon travail chez Construction Audet & Knight, et dès le mois suivant, on fondait ensemble notre entreprise. C’est après mon premier congé de maternité, en 2010, que nous avons eu la surprise d’une belle expansion. J’ai donc dû m’investir à temps plein dans notre entreprise», a fièrement exposé Amilie Avoine.

Progression constante

Après un départ somme toute modeste, le dynamisme du jeune couple donne rapidement des résultats. Au début, l’entreprise comptait seulement deux employés. Tout se faisait de la maison, dans l’espace d’une chambre, de l’entrée et de la remise arrière. L’arrivée d’une seconde fille en 2012 est loin de freiner l’élan de Y. Mercier Construction.

« Nous avons ajouté le domaine minier, ce qui a graduellement fait grimper les membres de notre équipe à 24 employés, pour en compter aujourd’hui 45 en période de pointe. Puis, à mesure que de nouvelles personnes s’ajoutaient à l’équipe, nous avons décidé d’acheter le bâtiment que nous occupons actuellement sur la rue Mantha», a illustré Amilie Avoine.

« Le plus important, c’est le fait que nous ayons vraiment réussi à nous entourer de gens qui cadrent tellement bien dans nos valeurs et notre vision. D’ailleurs, la majorité d’entre eux sont là depuis le jour un», a mentionné Yannick Mercier avec reconnaissance.

Les projets ne manquent pas

Âgés respectivement de 37 et 32 ans, Yannick Mercier et Amilie Avoine ne manquent pas d’idées pour la suite. « Nous venons d’acheter un très beau bâtiment sur la rue d’Évain, où nous allons déménager notre place d’affaires. Nous continuons d’être à l’affût des occasions dans l’immobilier, alors que nous possédons jusqu’ici 24portes. Et c’est sans oublier que nous sommes partenaires dans Struktura, sur l’avenue Principale, actuellement connu sous le nom d’Éclairage Etc.», a énuméré Yannick Mercier.

Mais pour ces derniers, l’avenir passe par le développement d’un service clé en main. « Dorénavant, nous pouvons compter sur des partenaires dans le domaine du design, de l’ingénierie et de l’architecture. Nous sommes alors en mesure de prendre un projet de l’idée du client et le développer de A à Z, tout en nous assurant de respecter les budgets déterminés», a fait savoir Yannick Mercier.

Notre force, c’est d’avoir été et d’être toujours là l’un pour l’autre depuis le tout début, d’avoir été à l’écoute et, surtout, de continuer à partager la même passion pour notre entreprise, de garder comme défi la perfection et de maintenir notre équipe d’exception.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média