Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

04 avril 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Le comité ARET outré par le rapport du comité interministériel

Émissions d’arsenic de la Fonderie Horne

Noranda_centre_ville

©Patrick Rodrigue

Le comité ARET est outré du fait que le rapport du comité interministériel ne présente aucun échéancier ni exigence clairs.

Le comité Arrêt des rejets et émissions toxiques (ARET) de Rouyn-Noranda est outré par le rapport remis par le comité interministériel concernant les émissions d’arsenic émises par la Fonderie Horne.

«Plus de 5000 personnes, dont plus de 3 000 de Rouyn-Noranda, ont signé une pétition pour qu’on respecte notre santé. Nous avons aussi l’appui de près de 100 médecins, à majorité de Rouyn-Noranda. On constate que le comité interministériel n’a pas d’exigences claires et d’échéancier, comme le recommandait le comité d’expert de 2004. On se demande ce qu’il faudra faire de plus», a lancé la porte-parole du comité ARET, Mireille Vincelette.

Dans son communiqué, le groupe dénonce aussi que de nombreuses informations sur les risques pour la santé de la population ne se trouvent pas dans le rapport. «Où étaient les représentants du ministère de la Santé et des Services sociaux qui auraient dû être les gardiens de notre santé?», se questionne Nicole Desgagnés, responsable des relations avec les médias du comité.

Concentrés complexes

Publicité

Défiler pour continuer

Le comité ARET souhaite que le traitement des concentrés complexes, qui seraient la source de la majorité des émissions d’arsenic selon le professeur du département de génie chimique de l’Université de Montréal, Patrice Chartrand, soit stoppé jusqu’à ce que tous les moyens soient en place pour contrôler les émissions d’arsenic.

«C’est vraiment troublant quand on sait que même la Chine légifère sur la teneur en arsenic des concentrés complexes qu’elle importe, alors qu’ici, rien n’est fait», a dénoncé la porte-parole du comité, Valérie Fournier.

La Ville et la CCIRN satisfaite

De son côté, la Ville de Rouyn-Noranda s’est dite satisfaite du rapport étant donné que la santé et la qualité de l’environnement sont au cœur des recommandations, sans menacer la survie de la Fonderie Horne. «Aujourd’hui, force est de constater que les pressions exercées par le conseil municipal afin de répondre aux préoccupations de la population ont porté ses fruits. Le récent bilan des émissions d’arsenic de la Fonderie démontre que le travail est déjà entamé et avec la publication du rapport, nous sommes rassurés que les efforts de réduction des émissions se poursuivent et que les suivis appropriés soient faits», a soutenu la mairesse Diane Dallaire.

La Ville présentera aussi, d’ici le début de l’été, tous les travaux qui seront réalisés au cours des deux prochaines années dans le quartier Notre-Dame. Rappelons que la municipalité a reçu une aide financière de 6,5 millions pour réaliser ces aménagements.

De son côté, la Chambre de commerce et d’industrie de Rouyn-Noranda (CCIRN) était aussi satisfaite des conclusions du rapport. Un des points importants soulignés par l’organisme est la signature d’une entente-cadre de 10 à 15 ans entre le gouvernement et l’entreprise. «Si elle se concrétise, cette entente donnera finalement des barèmes clairs à l’ensemble de la population ainsi qu’à l’organisation qui pourra ainsi continuer ses activités en tenant compte d’une certaine prévisibilité dans les investissements à venir», a évoqué le président de la CCIRN, David Lecours.

Commentaires

6 avril 2021

Luc Martial

Il est dangereux de continuer de fournir lumière et micro à des gens comme ceux du Comité ARET. L’extrémisme de ces gens ne soutient aucunement la santé de la ville et/ou de ses citoyens et leurs familles. Et s’ils croyaient sincèrement que la santé de leurs enfants était en danger – ils auraient quitté l’endroit il y a déjà longtemps. Cela serait l’instinct naturel de tous bons parents.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média