Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

05 avril 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Beatriz Mediavilla remporte un prix pour son film Habiter le mouvement

Meilleure œuvre canadienne du Festival international du Film sur l’Art

Beatriz Mediavilla Dominic Leclerc Habiter le mouvement

©gracieuseté/Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

Le film tourné par Beatriz Mediavilla a remporté un troisième prix, un deuxième en moins de six mois.

Sélectionné pour être présenté lors du Festival international du Film sur l’Art, l’œuvre de Beatriz Mediavilla, Habiter le mouvement – Un récit en 10 chapitres, a remporté le prix de la meilleure œuvre canadienne.

Le jury a apprécié le travail de la réalisatrice rouynorandienne. «Nous souhaitons souligner la bienveillance au sein de la démarche du chorégraphe Thierry Thieû Niang. L’humilité qui se dégage du portrait de son travail à travers les corps et les gestes de citoyens de générations différentes nous a touchés. La diversité de chacun des corps et de chacun des gestes nous éveille à l’infinité et à l’universalité de l’art de la danse», a souligné le jury par voie de communiqué.

Pour la réalisatrice témiscabitibienne, ce prix l’a laissé presque sans mots. «C’est très valorisant. C’est une immense récompense. Quand mon film a gagné à Venice, c’était plus abstrait parce que c’était plus loin. C’est plus près du cœur», a-t-elle expliqué.

«Je ne m’en attendais pas en plus. Il fait tellement du bien qu’il me laisse un peu sans mots», a-t-elle ajouté.

Publicité

Défiler pour continuer

Ce prix est le troisième pour ce film. Il a notamment remporté deux prix aux États-Unis au cours de la dernière année. Il faut dire aussi que la pandémie rend les choses un peu spéciales. «Quand j’ai gagné au festival de Venice en Californie, j’étais dans mon bureau via Zoom. J’étais super excitée. J’ai texté l’équipe. Ce n’est pas comme recevoir un prix live, mais ça me remplit de joie», a-t-elle souligné.

Le film, présenté en première mondiale au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue a été présenté au Mexique, au Canada, aux États-Unis, en Écosse ainsi qu’ailleurs au Québec dans la dernière année.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média