Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

16 avril 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Le Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue souligne ses lauréats

Plusieurs artisans du milieu récompensés

Alexandre Castonguay les chiens-loup

©Christian Leduc

Homme aux mille et un projets, Alexandre Castonguay a été sacré Artiste de l’année, notamment pour son implication dans l’éducation culturelle des jeunes.

Le Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue (CCAT) a souligné les acteurs du milieu de la culture qui ont, au cours de la dernière année, passé à travers vents et marées pour faire vibrer le milieu régional.

Si une municipalité est représentative de locomotive de la culture, Sainte-Germaine-Boulé peut se péter les bretelles d’avoir remporté le prix Partenariat. Avec des activités culturelles, historiques, mais surtout légendaires, le village de l’Abitibi-Ouest sait comment se distinguer.

Mais le Coup de cœur du public, c’est le Cirque des Frères Collini qui l’a emporté. Cirque 100 % made in Abitibi-Témiscamingue, ses carnavals, cirques ambulants et «freak-shows» ont transporté les gens à une lointaine époque où le cirque avait ce quelque chose de magique.

Le CCAT a aussi décerné un prix honorifique à l’artiste Jacques Baril. Sculpteur émérite de Gallichan, ses œuvres peuplent le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue. Il est aussi reconnu pour ses sculptures de neige, qui ont toujours su capter l’attention des passants, les laissant émerveillés.

L’homme aux mille et un projets

Sans surprise, Alexandre Castonguay a raflé le prix d’Artiste de l’année. Les mille et un projets de l’artiste de Rouyn-Noranda au cours des dernières années sont impressionnants: un livre, sa participation à l’éducation culturelle des jeunes via le projet des chiens-loups, qui fut porté à l’écran, écriture et jeu dans des pièces de théâtre.

De son côté, Roger Wylde a mérité le prix Coup de cœur. L’artiste autochtone de Pikogan, impliqué dans l’organisme Minwashin, qui a pour but d’offrir une structure professionnelle aux artistes anicinabek du territoire, a multiplié les projets pour faire découvrir sa culture. Notons la pièce déambulatoire «Val-d’Or vous raconte son histoire», où il a incarné Gabriel Commanda, ainsi que plusieurs expositions dans les centres de la région.

Dans l’ombre

Nathalie Faucher, artiste visuelle établie à Val-d’Or, a remporté le prix Relève. Elle a notamment créé trois murales sur le territoire de la Vallée-de-l’Or, soit celle de l’école Ste-Marie, celle du Prospecteur de Val-d’Or ainsi que celle du FRIMAT en plus d’avoir réalisé la facture visuelle du 15e anniversaire de cet événement en 2019.

Travailleuse de l’ombre, Karyne Brassard a obtenu ce prix. Coordonnatrice du Réseau muséal de l’Abitibi-Témiscamingue de 2013 à 2020, elle a travaillé pendant de nombreuses années sur différents projets pour permettre aux musées de la région de rayonner.

Finalement, le Musée d’art de Rouyn-Noranda a remporté le prix Intégration des technologies numériques.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média