Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

19 avril 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

COVID-19: le plus bas taux d'activité depuis le début du mois

Le nombre de guérisons continue de dépasser celui des nouveaux cas

Covid masque

©Depositphotos

Le CISSSAT continue d'insister sur l'importance de respecter collectivement les mesures d'hygiène préventives.

Après avoir atteint un pic de 74 actifs durant la première semaine d'avril, l'Abitibi-Témiscamingue a enregistré son plus bas taux d'activité relative à la COVID-19 depuis le début du mois.

Le bilan présenté par le CISSSAT dans la matinée du 19 avril fait état de neuf nouveaux cas confirmés durant les journées de vendredi, samedi et dimanche, pour un total de 37 cas actifs en date du dimanche 18 avril à 16h. Trois cas se sont ainsi ajoutés dans la Vallée-de-l'Or (12 cas actifs), deux à Rouyn-Noranda (20 cas actifs), un au Témiscamingue et un dans la MRC d'Abitibi. Dans ces deux dernières, on répertorie moins de six cas actifs, donc il n'est pas possible d'obtenir le nombre précis. Enfin, comme c'est le cas depuis le 22 mars, on ne compte toujours aucun cas actif de COVID-19 en Abitibi-Ouest.

Une personne est hospitalisée en raison du coronavirus. Elle n'est toutefois pas aux soins intensifs.

Au chapitre des guérisons, 15 personnes sont venues gonfler la liste des personnes considérées comme rétablies. On en compte à présent 858 depuis le début de la deuxième vague, le 23 août 2020. La fermeture des frontières entre l'Abitibi-Témiscamingue et les autres régions, entrée en vigueur à minuit, dans la nuit du 14 au 15 avril, puis celle de la frontière avec l'Ontario, effective depuis minuit, dans la nuit du 18 au 19 avril, pourrait contribuer à continuer d'améliorer le bilan.

En parallèle, la Direction régionale de santé publique rappelle l'importance de poursuivre les efforts collectifs dans l'application des mesures préventives, dont le respect d'une distance de deux mètres avec toute personne qui ne réside pas à la même adresse que soi, le port du masque dans les lieux publics et lorsque le maintien de la distance de deux mètres est impossible ainsi que le lavage régulier des mains.

"Nous invitons aussi la population à collaborer à la tenue des enquêtes épidémiologiques, a ajouté le CISSSAT. L'information recueillie lors de ces enquêtes est traitée de manière hautement confidentielle et vise à freiner la propagation de la COVID-19 au sein de notre communauté."

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média