Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

19 avril 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Réussite scolaire: la pandémie affecte aussi les adultes

La formation professionnelle et l’éducation des adultes posent des défis particuliers

formation professionnelle FP soudage

©Hugo Lacroix

La pandémie entraîne son lot de défis pour les écoles, mais des défis particuliers en ce qui a trait à la formation professionnelle et à l’éducation des adultes.

Si la réussite des élèves du secondaire occupe une grande place du débat public, dans l’ombre, les étudiants en formation professionnelle et à l’éducation des adultes constituent aussi une clientèle à risque.

«Si les jeunes sont obligés d’aller à l’école jusqu’à l’âge de 16 ans, c’est différent pour nos jeunes adultes qui sont à l’éducation aux adultes ainsi qu’au centre de formation professionnelle», a mentionné la directrice du Centre de services scolaire du Lac-Abitibi (CSSLA), Isabelle Godbout. 

Malgré tout, cette dernière juge que la situation va bien jusqu’à maintenant pour cette clientèle. «La chance qu’on a eue en région, c’est qu’il était possible de réaliser sur place et non à distance les cours qui prennent la forme d’ateliers. Les étudiants ont donc continué de fréquenter le Centre de formation professionnelle, ce qui favorise un peu leur motivation», a-t-elle fait valoir. 

Il faut dire que certains retards ont été accumulés en raison des différents confinements. «On en a eus, c’est inévitable, mais les étudiants sont en train de les récupérer. On devrait encore qualifier toutes nos personnes, ce qui est une bonne nouvelle», a soutenu Mme Godbout. 

Déjà à pied d’œuvre 

Même si la réussite est plus difficile dans le contexte actuel, les écoles de l’Abitibi-Ouest avaient déjà mis sur pied des services avant l’implantation du tutorat par le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge. 

«Dans nos écoles secondaires, on a un programme d’études dirigées qui aide les élèves à se donner des méthodes de travail efficaces et à se familiariser avec des manières de mieux étudier», a exposé Isabelle Godbout. 

«Nos directions sont vraiment très sensibles, a-t-elle ajouté. On tente d’aider nos élèves de différentes façons, avec plusieurs services. Nos professionnels, qu’il s’agisse des orthopédagogues ou des psychoéducateurs, interviennent aussi plus rapidement. On a mis beaucoup l’accent là-dessus.» 

À distance 

Comme les autres centres de service scolaires de la région, la majorité des cours ont eu lieu dans les établissements jusqu’au temps des Fêtes. Depuis janvier, les secondaires 3, 4 et 5 ont cependant été en alternance entre l’école et la maison pendant un certain moment. 

«On voit l’impact sur nos élèves, a signalé la directrice générale du CSSLA. Le fait d’avoir été à distance, pour nos secondaires 3, 4 et 5, a entraîné un effet sur leur motivation et leur engagement. On avait déjà des préoccupations parce que la réussite de nos élèves est fragile, mais ce fait n’a pas aidé.» 

Mme Godbout a cependant levé son chapeau aux enseignants de ses établissements. «Pour donner des cours en ligne, ça prend beaucoup de créativité pour accrocher les élèves, mais aussi beaucoup de rigueur. La motivation, l’attention et la concentration ne sont pas les mêmes qu’en classe», a-t-elle indiqué. 

L’attrait du salaire 

La pénurie de main-d’œuvre en région peut aussi amener des entreprises à offrir plus d’heures à leurs employés étudiants. Pour la directrice générale du CSSLA, les employeurs de l’Abitibi-Ouest en sont cependant conscients. 

«On a des préoccupations et on garde un œil sur la situation. Un salaire peut être attirant pour les jeunes. On travaille avec les employeurs de notre territoire pour rappeler l’importance que les élèves restent à l’école et d’éviter de leur donner trop d’heures. Ils en sont conscients», a-t-elle signalé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média