Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

20 avril 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

De l’or facilement récupérable pour Probe Metals

La propriété Val-d’Or Est pourrait rapporter au moins 3,25 millions onces d’or

Probe_Metals_Pascalis

©Probe Metals

Les résultats des tests métallurgiques ont prouvé que le modèle envisagé par Probe Metals, qui consiste à traiter dans une seule usine le minerai en provenance de plusieurs dépôts, était réalisable.

Probe Metals a franchi une étape majeure dans son objectif d’amener au stade de l’exploitation son projet New Béliveau, situé sur la vaste propriété Val-d’Or Est, à proximité de Louvicourt. Les tests métallurgiques ont démontré qu’une récupération de 95 % de l’or contenu dans le minerai était possible dans la plupart des dépôts.

Le programme a également démontré que tous les dépôts minéralisés de la propriété répondaient bien aux méthodes classiques de préconcentration du minerai, ce qui permettrait d’accroître la valeur du projet. Les résultats des tests seront utilisés dans la réalisation de l’étude économique préliminaire, dont la publication est prévue avant le début de l’automne.

En parallèle, Probe Metals effectuera une mise à jour des ressources minérales de la propriété Val-d’Or Est. Le précédent calcul, daté de 2019, faisait état d’un potentiel global de 3 256 500 onces d’or dans la portion détenue à 100 % par la société, soit 866 300 onces d’or mesurées et indiquées ainsi que 2 390 200 onces d’or présumées.

«Les tests métallurgiques ont démontré, une fois encore, que le projet Val-d’Or Est dépasse nos attentes et confirment qu’il s’agit d’un excellent candidat pour un développement ultérieur», a indiqué le PDG de Probe Metals, David Palmer, par voie de communiqué.

«Nous sommes passés d’un concept comprenant plusieurs dépôts qui alimenteraient une usine centrale à une démonstration concrète de sa faisabilité, grâce aux tests métallurgiques, a précisé Yves Dessureault, directeur de l’exploitation. Plusieurs avantages se démarquent en ce moment, dont une réduction des coûts liés à l’entreposage de la roche stérile, un usinage plus performant et une baisse des investissements requis pour les infrastructures.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média