Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

20 avril 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Les hommes gagnent 30 000 $ de plus que les femmes en région

Chez les jeunes contribuables, la disparité des salaires est énorme

finances revenus impots

©Depositphotos.com/AndreyPopov)

Non seulement l’écart salarial entre hommes et femmes demeure important en Abitibi-Témiscamingue, mais il s’est même agrandi au cours des dernières années.

La différence de salaire entre les hommes et les femmes, chez les contribuables de 25 à 34 ans est immense en Abitibi-Témiscamingue. En effet, le revenu moyen d’un homme est de presque 70 000 $, soit pratiquement le double du salaire d’une femme. 

La Témiscabitibienne gagne environ 40 000 $ par année, soit environ 1000 $ de plus que la Québécoise moyenne. Du côté masculin, le résident de la région fait pratiquement 20 000 $ de plus que son penchant masculin québécois. 

La situation est encore tout aussi incroyable chez les contribuables de moins de 25 ans. En effet, le salaire moyen d’une femme est d’environ 18 500 $, alors qu’un homme, en région, gagnera 30 000 $. Encore une fois, les salaires de l’Abitibi-Témiscamingue sont supérieurs à la moyenne québécoise, mais l’homme de la région gagne 11 000 $ de plus que la moyenne québécoise. 

Ces chiffres sont tirés des statistiques mensuelles des contribuables et des mandataires de la direction des études fiscales et statistiques de Revenu Québec, mises en relief par l’Observatoire de l’Abitibi-Témiscamingue. 

Différence d’augmentation 

En fait, bien qu’elles gagnent en moyenne plus que leurs consœurs du reste du Québec, les femmes de la région demeurent aussi les parents pauvres des augmentations salariales. En 2015, une Témiscabitibienne gagnait un revenu moyen de 31 000 $. Quatre ans plus tard, elle atteint désormais un salaire de 37 000 $, soit 6000 $ de plus. Pourtant, son homologue masculin est passé d’un salaire moyen de 55 000 $ à 63 000 $ sur la même période, ce qui correspond à une augmentation de 8000 $. 

C’est dans la MRC de la Vallée-de-l’Or où l’écart homme-femme est le plus grand. Les hommes sont payés en moyenne 68 000 $ contrairement à 37 000 $ pour les femmes, ce qui se traduit par un écart de 31 000 $. Au Québec, l’écart moyen entre un homme et une femme est de 17 000 $. 

100 000 $ 

Le club des 100 000 $ par année est aussi plus nombreux en Abitibi-Témiscamingue qu’ailleurs au Québec. En effet, 10 % des particuliers ont inscrit des revenus supérieurs à ce chiffre sur leur rapport d’impôts contrairement à 8 % pour la moyenne québécoise. Ce club a aussi vu ses membres augmenter de 7 % de 2018 à 2019. Le revenu moyen est de 155 000 $ pour les gens de ce groupe dans la région. 

Les personnes âgées plus pauvres 

Autre fait intéressant, les personnes âgées de plus de 65 ans de la région sont plus pauvres que la moyenne québécoise. En effet, leurs revenus déclarés tournent autour de 34 000 $, soit 7000 $ de moins que la moyenne québécoise. 

Commentaires

20 avril 2021

Colette Gladu

Les personnes âgées plus pauvres (-bien certain... hein ! soupirs -) - plus de femmes pauvres que d'hommes pauvres, aussi ? je pose-poserais la question... ? Je suis de Montréal et j'ai trouvé votre article fort intéressant ! à bien des égards surtout en ce qui concerne les régions. Merci

27 avril 2021

Jean-Denis

Ok pis c'est quoi le but de l'article? dire que les hommes gagne plus en région que les femmes? c'est comme normal car la plupart des hommes travaille dans le domaine des mines ou du bois. Si ton article veux montrer la différence de salaire entre les femmes et les hommes prend chaque profession avec le nombre d'heure par semaine travaillés plus l'ancienneté et d'après moi tu va arriver au même salaire pour chaque profession.. une personne qui fait le même travaille pour le même nombre d'heure avec les même qualifications a le même salaire que se soit un homme ou une femme la seule variable est les augmentation salarial qui sont propre a chacun et négocier par chacun. pas impressionner par ton article on dirait un travaille de secondaire 5 et encore...

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média