Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

21 avril 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Cindy Montambault prépare son retour en course

Cindy Montambault - Brazil Ride 2018

©gracieuseté

Cindy Montambault sera de retour sur le circuit de la Coupe du monde de vélo de montagne après une absence d’un an et demi.

VÉLO DE MONTAGNE - Le retour des compétitions internationales approche pour la Valdorienne Cindy Montambault. Après plus d’un an et demi sans participer à une épreuve de la Coupe du monde de vélo de montagne, la cycliste est en préparation pour son retour en sol européen, sur le tracé d’Albstadt en Allemagne, les 8 et 9 mai prochains.

Présentement chez elle pour se rétablir d’une légère commotion cérébrale subie récemment, l’Abitibienne utilisera l’épreuve allemande pour se remettre dans sa routine de préparation et reprendre le rythme sur le circuit. Quant aux résultats, ce sera un peu plus secondaire.  

Par la suite, Montambault mettra le cap sur la République tchèque pour participer à l’épreuve de Nové Město na Moravě (15-16 mai). Si tout va bien, elle pourrait ajouter une escale à son itinéraire, soit dans la commune de Leogang en Autriche (12-13 juin). 

«Je pars pour un long séjour, mais je me garde la possibilité de revenir. L’arrêt en Autriche n’est pas assuré à 100%, car il peut arriver plein de choses en un mois et demi, surtout en cette crise de COVID-19. Je me dis que je pars pour trois semaines, mais ça peut se rendre à six.», a-t-elle indiqué. 

Recommencer à neuf 

Ayant participé à l’épreuve de la Coupe du Monde au Mont-Sainte-Anne à l’automne 2019, Cindy Montambault n’a plus enfourché son vélo depuis, à la suite de la crise du coronavirus qui empêchait les vols vers l’Europe. Installée à la maison, elle a dû garder la forme pendant plusieurs mois par ses propres moyens. Au passage, la cycliste s’est découvert d’autres passions durant les derniers mois. 

«J’ai préféré choisir de rester en sécurité à la maison. Je me suis acheté un fat bike et j’ai passé l’hiver ici. Honnêtement, ç’a été super. Je pense que revenir à la base, d’avoir un bel équilibre avec la vie familiale et de passer du temps à la maison, ç’a fait en sorte que j’ai pu avoir de bons moments et refaire le plein d’énergie», a raconté l'Abitibienne.  

Malgré cette longue absence des pistes et cette pause à la maison, la cycliste gardait la motivation à coups de petits objectifs. Elle a pu avoir un œil sur ses résultats, par l’entremise de la plateforme Strava. 

Par-dessus tout, Montambault pouvait également compter sur un allié précieux pour garder le cap : son conjoint et entraîneur, Serge Desrosiers. «Souvent, on planifie nos entraînements au jour le jour, selon comment je me sens et la température. Il me voit et il me connaît. On peut toujours s’ajuster, donc c’est vraiment avantageux pour moi de pouvoir partager ça avec mon mari», souligne-t-elle. 

Aux Olympiques de 2024 ? 

À moins d’une centaine de jours des présumés Jeux olympiques d’été de Tokyo, la Valdorienne n’a déjà plus la tête à l’Asie. Mathématiquement, l’athlète pourrait toujours se tailler une place sur l’équipe olympique canadienne, mais ça prendrait une performance tellement improbable qu’elle préfère se préparer pour le futur et viser les Olympiades de 2024, à Paris. 

«Il reste deux courses de sélection. Les deux cyclistes canadiennes qui ont rempli les critères ont fait une troisième et une cinquième place en 2019. Donc, il faudrait que je fasse mieux que ça pour accéder à une place olympique. On ne se le cachera pas : je n’ai jamais fait ça. Comme je n’ai pas pu me déplacer l’année dernière, je n’ai pas pu accumuler de points, donc je vais partir d’encore plus loin qu’avant. Partir du milieu ou de la fin du groupe et de se faufiler jusqu’en troisième place, on n’a jamais vu ça», a fait remarquer Cindy Montambault. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média