Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

21 avril 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Pas de vaccin pour les 45 ans et plus dans la région

La Santé publique maintient sa décision pour l'Abitibi-Témiscamingue

4821vaccination

©Archives

Les Témiscabitibiens âgés de 45 à 59 ans devront encore patienter avant de pouvoir recevoir le vaccin contre la COVID-19.

Alors que le premier ministre François Legault a annoncé, lors d'un point de presse le 20 avril, que le vaccin d'AstraZeneca serait disponible pour toute la population âgée de 45 ans et plus à compter du 21 avril, celui-ci continuera de ne pas être offert en Abitibi-Témiscamingue. Les 45-59 ans devront donc patienter encore un peu.

"Il n'est pas prévu que le vaccin d'AstraZeneca soit administré en Abitibi-Témiscamingue à compter de demain, avait confirmé le service des communications du CISSSAT lorsque questionné sur la question, le 20 avril. Cela est justifié, pour le moment, par la présence du variant sud-africain dans notre région. Cependant, en fonction de l'évolution de la situation épidémiologique, il n'est pas exclu qu'il soit utilisé dans le futur."

Le 18 mars, la Direction régionale de santé publique avait effectivement annoncé qu'en raison d'analyses qui avaient démontré que le vaccin d'AstraZeneca était moins efficace contre le variant sud-africain de la COVID-19, celui-ci ne serait pas administré en Abitibi-Témiscamingue tant que cette souche resterait la souche dominante dans la région.

Le 7 avril, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, avait ensuite annoncé l'ouverture de clinique sans rendez-vous, partout au Québec, pour administrer le vaccin d'AstraZeneca aux personnes âgées de 55 à 79 ans qui souhaitaient l'obtenir. Encore là, il avait précisé que l'Abitibi-Témiscamingue allait être la seule région exclue de cette mesure.

Le plus récent bilan de vaccination pour la région, daté du 15 avril, faisait état de 30 894 personnes qui avaient obtenu une première dose de vaccin, soit 21,2 % de la population apte à en bénéficier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média