Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

22 avril 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

NAV Canada: l’étude de Rouyn-Noranda toujours active

Après cinq ans, l’organisme n’a toujours pas réglé la question

NAV Canada aeroport Rouyn-Noranda

©Thierry de Noncourt - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

NAV Canada a fermé 29 études aéroportuaires en six mois, mais l’étude portant sur les services à l’aéroport de Rouyn-Noranda est toujours active depuis 2016.

La semaine dernière, NAV Canada a pris la décision, après de nombreuses consultations avec différentes parties prenantes, de mettre fin aux 29 études aéronautiques lancées pour rationaliser les services de navigation aérienne. Mais celle de Rouyn-Noranda, visant à réduire les services de nuit de la Station d’information de vol (FSS), demeure toujours active.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, en a ras-le-bol. «L’étude aéronautique touchant l’aéroport de Rouyn-Noranda est toujours active, alors que les travaux ont débuté en février 2016, s’est-elle offusquée. En six mois, les gens de NAV Canada ont réglé 29 études, mais en cinq ans, ils n’ont toujours pas réglé celle de Rouyn-Noranda. Nous sommes tenus dans l’ignorance. Ça suffit.» 

La mairesse demande à la ministre fédérale du développement économique, Mélanie Joly, responsable du dossier des aéroports du Québec, de faire la lumière sur ce dossier. La Ville entend aussi demander à tous les candidats de la région qui se présenteront lors des élections fédérales de faire de ce dossier une priorité. 

«À moins d’un an de l’ouverture officielle de notre nouvelle aérogare, après un investissement de 40 millions de dollars, nous sommes déterminés à maximiser cet investissement et à obtenir l’assurance que l’entièreté de nos services sera maintenue. C’est un appel à la logique et au gros bon sens», a fait valoir Mme Dallaire. 

L’étude continue 

Du côté de NAV Canada, on confirme que l’étude est toujours active. «Avec la pandémie, ça prend plus de temps. La nouvelle chose, c’est qu’on y va avec une étape supplémentaire. On va avoir un avis de proposition qui va permettre aux gens de soumettre leurs propositions avant qu’on exprime nos recommandations au gouvernement», a-t-on signalé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média