Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

22 avril 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Nouvelle grève des profs à l’horizon

Après une brève action en matinée, il y a deux semaines, les enseignants cibleront à présent la dernière heure de l’après-midi

SEUAT_greve_profs_14_avril_2021

©Patrick Rodrigue

Le 14 avril, les quelque 3800 enseignants de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec avaient exercé leur droit de grève de minuit à 9h30, ce qui avait entraîné tout un casse-tête administratif pour les centres de services scolaires.

Deux semaines après avoir exercé leur droit de grève sur une courte durée, dans la matinée du 14 avril, les enseignants de la région débrayeront à nouveau, cette fois le mardi 27 avril. À Rouyn-Noranda, le mouvement touchera la dernière période de la journée.

Les parents des élèves concernés ont reçu une communication du Centre de services scolaire de Rouyn-Noranda (CSSRN) à l’effet que la grève débutera à 14h45 pour se terminer à 17h. Bien que l’action ne concerne que la fin de l’après-midi, le CSSRN a décidé de suspendre les cours à compter de la fin de l’avant-midi, dès l’heure du lunch.

Selon les informations qui ont été transmises aux parents, les élèves devront prendre l’autobus à la fin de l’avant-midi selon un horaire qui sera fourni sous peu. Quant aux marcheurs, ceux-ci devront retourner à la maison. Cependant, les services de garde demeureront ouverts durant l’après-midi, selon leurs horaires respectifs habituels, pour les élèves qui les fréquentent en temps régulier, mais un formulaire de présence particulier devra être rempli. «Nous avons reçu l’assurance qu’aucune ligne de piquetage d’empêchera un parent de venir chercher son enfant», a précisé le CSSRN. En ce qui a trait aux brigadières scolaires, leur horaire devrait demeurer le même.

Ajout de journées pédagogiques flottantes

Par ailleurs, indépendamment des mouvements de grève annoncés ou à venir, le CSSRN a convenu, avec les représentants du personnel enseignant, de répartir les journées pédagogiques à venir de manière à ce que les élèves n’aient pas de cours durant la totalité des journées concernées.

Le 14 mai, les élèves du primaire seront ainsi en congé toute la journée. Le 11 juin, ce sera au tour des élèves du secondaire. Enfin, le 23 juin, l’année scolaire prendra fin une journée plus tôt que prévu pour l’ensemble des élèves. Les écoles primaires qui ont des après-midis de concertation prévus à l’horaire pendant le mois de juin verront aussi s’adjoindre des avant-midis pédagogiques, ce qui signifiera que les élèves n’auront pas de cours ces journées-là. Un horaire détaillé sera envoyé aux parents des enfants concernés.

Sans contrat de travail depuis plus d’un an

Rappelons que les enseignants du Québec, sans contrat de travail depuis plus d’un an, réclament du gouvernement des améliorations considérées comme significatives dans leur quotidien: meilleure composition des classes, ajouts de services, allégement de la tâche, meilleurs salaires et diminution de la précarité.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média