Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

26 avril 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Pas de grève des enseignants ce mardi

Le syndicat annule le débrayage qui était prévu pour la fin de l'après-midi

SEUAT_greve_profs_14_avril_2021

©Patrick Rodrigue

Le 14 avril, les quelque 3800 enseignants de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec avaient exercé leur droit de grève de minuit à 9h30, ce qui avait entraîné tout un casse-tête administratif pour les centres de services scolaires.

Alors que les écoles de Rouyn-Noranda se préparaient à être perturbées par une grève des enseignants, dans l'après-midi du 27 avril, le syndicat a fait savoir à la haute direction du Centre de services scolaire de Rouyn-Noranda (CSSRN) que le débrayage était annulé.

Le jeudi 22 avril, les membres du Syndicat de l'enseignement de l'Ungava et de l'Abitibi-Témiscamingue (SEUAT) avaient fait savoir qu'ils déclencheraient une grève le mardi 27 avril à 14h45 et que celle-ci prendrait fin à 17h. Même si le mouvement ne concernait que la dernière période de la journée, le CSSRN avait décidé de suspendre les cours pour tout l'après-midi. Du même coup, toute une stratégie avait dû être déployée pour modifier en conséquence le transport des élèves par autobus et les services de garde.

Puis, le samedi 24 avril en matinée, les parents ont reçu une communication du CSSRN les informant que la grève était maintenant annulée. Les cours auront donc lieu comme prévu, tandis que tous les services seront maintenus, dont le transport scolaire et le service de garde.

Sans contrat de travail depuis plus d’un an

Rappelons que les enseignants du Québec, sans contrat de travail depuis plus d’un an, réclament du gouvernement des améliorations considérées comme significatives dans leur quotidien: meilleure composition des classes, ajouts de services, allégement de la tâche, meilleurs salaires et diminution de la précarité. Le 14 avril, les membres du SEUAT avaient ainsi débrayé jusqu'à 9h30, perturbant les cours pour une partie de l'avant-midi.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média