Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

29 avril 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Seulement 13 cas actifs de COVID-19 dans la région

Du jamais vu depuis le 19 décembre

Caroline Roy

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Caroline Roy avait des nouvelles encourageantes à offrir à la population, dans la matinée du 29 avril.

Si la tendance se maintient, tout porte à croire que les mesures imposées pour contrôler la propagation de la COVID-19 en Abitibi-Témiscamingue pourraient bientôt s’assouplir. Le bilan du 29 avril affiche en effet seulement 13 cas actifs, du jamais vu depuis le 19 décembre 2020.

Établi à partir des données compilées le 28 avril à 16h, le bilan régional fait état de seulement 13 cas actifs en ce moment, alors qu’il y en avait 21 la veille. De plus, pour la deuxième fois en l’espace de trois jours, aucun nouveau cas n’a été enregistré au cours des dernières 24 heures. On retrouve en ce moment seulement sept cas actifs sur le territoire de Rouyn-Noranda, moins de six cas actifs dans les MRC d’Abitibi, de la Vallée-de-l’Or et d’Abitibi-Ouest, tandis qu’il n’y a aucun cas actif répertorié au Témiscamingue.

Vers un assouplissement des mesures

Lors de la séance du 29 avril du conseil d’administration du CISSSAT, Caroline Roy, PDG de l’organisme, a évoqué un possible retour en zone jaune dans un proche avenir, sans toutefois fixer une date précise.

«La situation va de mieux en mieux. Les contrôles à nos frontières et les comportements proactifs de la population ont fait en sorte que nos cas actifs continuent de diminuer rapidement. En ce moment, avec seulement 14 cas actifs, ça fait longtemps que ça ne nous était pas arrivé. On note encore quelques éclosions à travers la région, que nous surveillons d’ailleurs étroitement, mais nous sommes sur la bonne pente vers un assouplissement des mesures», a-t-elle indiqué.

«On note encore quelques éclosions à travers la région, mais nous sommes sur la bonne pente vers un assouplissement des mesures» - Caroline Roy

Mme Roy a aussi mentionné qu’à l’heure actuelle, seulement 25 % des nouveaux cas répertoriés sont attribuables à des variants du coronavirus. «C’est très encourageant, car non seulement ceux-ci sont plus facilement transmissibles, mais ils entraînent aussi 40 % d’hospitalisations que la version originale», a-t-elle mentionné.

Relâchement du respect des mesures

La PDG du CISSSAT a cependant signalé que la Direction régionale de santé publique avait commencé à observer un relâchement au sein de la population dans le respect des mesures de prévention sanitaires.

«On remarque que depuis environ deux semaines, soit à compter du moment où la situation dans la région a commencé à s’améliorer, l’adhésion aux mesures est de plus en plus difficile. Pourtant, les gens doivent garder à l’esprit que si on enregistre de moins en moins de cas de COVID-19, c’est justement grâce à l’application des mesures sanitaires et, surtout, au respect de celles-ci», a fait valoir Caroline Roy.

Commentaires

29 avril 2021

ghislain michaud

a quand le retour en zone rouge.

29 avril 2021

elise tourangeau

le monde font tout se qui a a faire sans jamais voir du nouveau dans les mesure alors il se tanne et font moins attention

30 avril 2021

Lise Cadorette

A Rouyn-Noranda, Il n'y a que 7 cas aujourd'hui, dont 2 variants. Le problème est que plusieurs personnes peuvent être porteuses ou atteintes sans montrer de symptômes. Les mesures sont toujours en place pour protéger les autres de ces personnes qui peuvent transmettre le virus, même si elles sont asymptomatiques.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média