Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

04 mai 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Drainage minier acide payant pour un cégépien

Jacob Martineau s’illustre à nouveau lors de l’Expo-sciences

Expo_sciences_Jacob_Martineau

©Technoscience Abitibi-Témiscamingue

Le projet proposé par Jacob Martineau consistait à utiliser l’électrolyse pour retirer certains métaux lourds des eaux des parcs à résidus miniers.

Après l’avoir remporté en 2019, alors qu’il étudiait à la Cité étudiante Polyno de La Sarre, Jacob Martineau a de nouveau obtenu le Prix de reconnaissance Francis-Boulva lors de la Super Expo-sciences Hydro-Québec – Finale québécoise.

Pas moins de 109 projets en provenance de partout au Québec ont été présentés, du 22 au 25 avril, lors de cette finale qui, pandémie oblige, se tenait en mode virtuel.

Le projet de Jacob Martineau, qui s’attaquait au problème du drainage minier acide en proposant une solution de récupération des métaux faisant appel au placage électrolytique, a valu à l’étudiant une bourse de 333 $ et le Prix de reconnaissance Francis-Boulva, qui souligne la persévérance et le travail exceptionnel des exposants.

Âgé de 19 ans et étudiant en préuniversitaire au campus de Rouyn-Noranda, Jacob Martineau avait impressionné le jury lors de la finale régionale. En plus du Premier Prix Hydro-Québec, qui lui avait assuré une place à la finale québécoise, le jeune homme avait également mérité la Médaille d’or niveau collégial du Réseau Technoscience, le Prix d’innovation Ted Rogers, le Prix Antidote pour la qualité de la langue, le Prix Coup de cœur Technoscience Abitibi-Témiscamingue et la Bourse de la Fondation de l’UQAT.

Préoccupé depuis longtemps par le problème

En 2019, alors qu’il était en secondaire 4 à la Cité étudiante Polyno de La Sarre, il avait de nouveau remporté plusieurs prix à la finale régionale, puis le Prix de reconnaissance Francis-Boulva à la finale québécoise, pour un autre projet lié au drainage minier acide. Cette fois, il avait proposé deux solutions: utiliser un canon à neige pour séparer les contaminants contenus dans l’eau ou encore utiliser un effet physico-chimique qui se produit lorsqu’on chauffe l’eau et qu’on la relâche dans un air froid à l’aide de gicleurs.

Commentaires

5 mai 2021

pierre morissette

ca merite plus que 330 dollars, bande d avaricieux

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média