Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

08 mai 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Une aide bénéfique pour le SATAS

Les hommes qui ont besoin d’aide pourront recevoir de meilleurs services

violence conjugale enfant

©Depositphotos/Djedzura

Le SATAS et les autres organismes membres du réseau À Cœur d’homme bénéficieront d’un financement important pour bonifier l’offre de services aux hommes qui usent de violence dans leurs relations.

Le Service d’aide et de traitement en apprentissages sociales (SATAS) recevra des sommes importantes du gouvernement pour veiller au bien de sa mission: fournir aux hommes qui en demandent l’aide appropriée. 

Depuis 1998, le SATAS intervient auprès des personnes qui utilisent la violence dans leur relation à apprendre d’autres moyens pour vivre des relations plus saines. L’argent investi par le gouvernement permettra d’embaucher de nouveaux intervenants et d’ajouter des façons de rejoindre les hommes plus efficacement. 

Durant les quatre dernières années, les membres du réseau À Cœur d’homme ont vu les demandes d’aide augmenter d’environ 27 %. Les demandes ont aussi grimpé depuis le début de la pandémie. Malheureusement, les délais d’attente se sont aussi accrus durant cette période. Pour participer à un groupe de soutien, dans 18 des 31 organismes intervenant auprès des hommes, le délai dépasse actuellement plus de huit semaines d’attente. 

Un message fort 

L’aide de Québec aura un impact important pour mieux aider les hommes. «On reconnaît désormais l’expertise de nos organisations dans la lutte contre la violence conjugale et, surtout, que nous devons faire partie de la solution. C’est un moment historique pour notre organisation, qui œuvre en Abitibi-Témiscamingue depuis 1998», a souligné Chantal Lessard, directrice générale du SATAS. 

«C’est avec beaucoup de gratitude que nous accueillons cette annonce unique dans l’histoire de notre association. On dit unique, puisqu’au-delà de l’investissement de 19,8 M $, il s’agit d’une reconnaissance publique que le travail auprès des auteurs de violence conjugale et familiale est une composante essentielle de la solution», a affirmé Sabrina Nadeau, directrice générale d’À Cœur d’homme. 

Pour cette dernière, le message envoyé par le gouvernement est aussi fort. «Dire à chaque homme qui exerce de la violence qu’un changement est à sa portée et que nous sommes là pour l’accompagner, ça peut faire toute la différence. Ça peut sauver des vies. Aider un homme, c’est aussi aider un père, un travailleur, un frère, un fils, un ami. Chaque fois qu’un homme cesse d’utiliser des comportements violents, c’est la vie de tout son entourage qui en est transformée», a-t-elle ajouté. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média