Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

10 mai 2021

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Chasse et pêche: un prix national en bénévolat pour Jacques Cormier

Jacques Cormier

©Photo: Gracieuseté

Jacques Cormier photographié dans son élément, en pleine nature.

Jacques Cormier a la chasse, la pêche et la faune dans le sang, tellement que son implication lui vaut un prestigieux prix national Harfang des neiges.

Décernés par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, les Prix Harfang des neiges visent à récompenser et à mettre en lumière, dans six catégories, la contribution de personnes et d’organisations dans la gestion et la mise en valeur de la faune au Québec.

Président de l’Association chasse et pêche de Val-d’Or depuis 2010 et impliqué dans ce domaine depuis une quarantaine d’années, M. Cormier se veut le lauréat 2020 du Prix Harfang des neiges dans la catégorie Excellence en bénévolat. Lui et les cinq autres lauréats recevront leur prix à Québec, lors d’une cérémonie à l’Assemblée nationale, quand la situation sanitaire le permettra. «J’accueille ça comme un gros wow!, s’est exclamé M. Cormier, dont la candidature avait été soumise, à son insu, par Marcel Paré, biologiste retraité du Ministère, et par Richard Genest, secrétaire de l'Association chasse et pêche de Val-d'Or.

«Je ne m’attendais jamais à ça, on ne s’implique pas pour recevoir des prix, mais je suis content que le bénévolat soit reconnu. Ce prix, des centaines de personnes ont les mains dessus, je suis loin d’être seul, beaucoup de gens travaillent bénévolement pour la faune. Je reçois donc ce prix humblement, car c’est grâce à eux, a-t-il souligné. Et je tiens à remercier particulièrement mon épouse Kathleen et mes deux enfants, Brian et Cindy, qui m’ont ni plus ni moins ‘’prêté’’ à la cause de la faune depuis toutes ces années, puisque c’est du temps que je n’ai pas passé avec eux», a raconté M. Cormier.

L’instigateur de «Pêche en herbe»

Parmi les réalisations de Jacques Cormier, le programme «Pêche en herbe», qui vise à initier les enfants et les adolescents à cette activité, est probablement sa plus notable. Créée à Val-d’Or il y a 23 ans pour la pêche sur glace, l’initiative a rapidement fait des petits pour s’étendre à la grandeur du Québec et inclure la pêche estivale, permettant ainsi à quelque 316 000 jeunes de s’initier à la pêche au Québec, dont 16 000 dans la région. «C’est parti d’ici, de nous, et j’en suis bien fier», a-t-il mentionné.

Un ancien directeur d’école à la retraite, M. Cormier est reconnu pour son leadership, son respect et sa passion pour la faune et ses habitats, de même que pour son implication dans leur protection, fait valoir le Ministère. Originaire de Grand-Sault au Nouveau-Brunswick, il est débarqué en Abitibi en 1978 comme jeune professeur pour vite y apprécier la nature.

«C’est tellement une belle région avec l’immensité des lacs, la forêt et la faune. Je m’en venais ici pour un an et je suis encore là!, a-t-il lâché en rigolant. La mise en valeur de la faune et la préservation de la nature m’ont toujours animé. Nous sommes bien fiers aussi du plan de préservation du doré et du plan de gestion de l’orignal, dont nous sommes les instigateurs en Abitibi-Témiscamingue. Je me réjouis également que la chasse et la pêche soient reconnues comme un axe de développement économique dans la région», a signalé M. Cormier.

Commentaires

11 mai 2021

pierre jacques

Félicitation,,,tu es également impliqué dans le club de motoneige....Bravo........

11 mai 2021

Claude Vandal

Bravo Jacques pour ton implication. Espérant une relève.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média