Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

18 mai 2021

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Déconfinement: le plan finalement dévoilé

La région reviendra en zone verte le 28 juin

Zone jaune

©Image Gouvernement du Québec

La majorité des régions du Québec devraient devenir des zones vertes dès le 28 juin.

La population l’attendait depuis longtemps. Le plan de déconfinement du gouvernement Legault a été dévoilé. Si les mesures qui entreront en vigueur dans les prochains jours ne touchent pas nécessairement la région, celles prévues pour la fin juin permettront de faire un pas supplémentaire vers la liberté.

Le premier ministre François Legault a notamment annoncé que, dès le 28 juin, la majorité des régions passeront en zone verte. Cela permettra notamment le retour des sports intérieurs, des rassemblements privés et diverses autres mesures d’allégement.

Cinq assouplissements s’appliqueront dès le 28 mai dans toutes les régions. Les rassemblements de 8 personnes en cour arrière seront permis et les terrasses seront ouvertes partout. De plus, les salles extérieures et intérieures pourront accepter jusqu’à 250 personnes par section avec une limite de 2 500 personnes.

Par la suite, dès le 25 juin, les personnes ayant reçu deux doses du vaccin n’auront plus besoin de porter le masque lorsqu’ils se rencontrent dans une maison. Les festivals seront aussi permis et pourront accepter jusqu’à un maximum de 2 500 personnes.

Le premier ministre a aussi évoqué la fin du confinement. L’objectif est que 75% des gens de 12 ans et plus aient reçu deux doses du vaccin d’ici la fin août. À ce moment, les masques ne seront plus nécessairement dans la majorité des lieux publics. La rentrée collégiale et universitaire se déroulera en présentiel.

«À mesure qu’on va avancer et que des groupes de gens auront eu lieu 2 doses, on va pouvoir introduire des mesures d’allégement supplémentaires. Avant d’avoir deux doses, ce sera trop risqué», a fait valoir le directeur national de la Santé publique, Dr Horacio Arruda.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média