Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

27 mai 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Le taux de chômage bondit à cause de la pandémie

De 3,9 % en 2019 à 6,6 % en 2020

Chomage Abitibi-Témiscamingue 2020

©Photo Depositphotos.com/Elnur

La pandémie a fortement affecté le marché du travail en Abitibi-Témiscamingue en 2020, comme on pouvait s’y attendre.

Le taux de chômage, qui se maintenait à des taux historiquement bas depuis quelques années, a bondi en raison de la pandémie, comme le démontre l’Observatoire de l’Abitibi-Témiscamingue dans l’édition 2021 de son Tableau de bord de la région. 

En effet, le taux de chômage n’était que de 3,9 % en 2019 (3,8 % en 2018). La région était alors aux prises avec une crise de la main-d’œuvre qui affectait la capacité des entreprises régionales à se développer. Ce taux a bondi à 6,6 % en 2020, notamment en raison des mises à pied et des fermetures provoquées par la crise sanitaire, une variation de 2,7 points de pourcentage. 

On pouvait s’attendre à ce que la pandémie change le marché du travail. Les Abitibiens et les Témiscamiens peuvent quand même se consoler un peu en se comparant. Les statistiques pour l’ensemble du Québec indiquent que le taux de chômage est passé de 5,1 % en 2019 à 8,9 % en 2020, une variation de 3,8 points de pourcentage. 

La pointe de l’iceberg 

L’Abitibi-Témiscamingue avait atteint un sommet historique du nombre de travailleurs en 2018 et 2019 avec 76 200 personnes en emploi, ce nombre est tombé à 68 400 en 2020, un recul de 10,2 %. Cette baisse est plus marquée que pour le reste du Québec, qui affiche un recul de 4,8 % seulement. Par ailleurs, les emplois à temps partiel ont été plus durement affectés que ceux à temps plein, sois 13,6 % contre 9,5 %. 

Il n’y a pas encore de données publiées sur les pertes économiques causées par la pandémie, mais les données mises en lumière par l’Observatoire permettent d’apercevoir la pointe de cet iceberg. 

Ralentissement des activités 

Le secteur de la production de biens a été fortement touché avec une perte de 10,5 % de personnes en emploi. Dans ce secteur, le domaine de la construction a subi une diminution de 21,1 % de personnes en emploi, soit 4500 en 2020 contre 5700 en 2019 (5600 en 2018). Le domaine de l’agriculture, de la foresterie et de l’exploitation forestière, de l’extraction minière et des services publics est passé de 12 700 employés à 10 800, une diminution de 15 %. 

Le secteur des services en Abitibi-Témiscamingue a aussi essuyé un fort recul, de l’ordre de 52 300 personnes à 47 000, un écart de 10,1 %. Ce taux atteint 20,5 % dans les services à la production et 20,2 % dans les services à la consommation. 

A contrario, les personnes en emploi au sein des services gouvernementaux ont augmenté de 9,5 %. Les services gouvernementaux incluent l’enseignement, les soins de santé et les services sociaux ainsi que l’administration publique. 

Commentaires

30 mai 2021

Claude Gaudet

Tous les employeurs se disent en pénurie de main d'œuvre. Il faudrait suggérer à ces chômeurs de répondre aux annonces. C'est un peu incompréhensible.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média