Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

27 mai 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Sayona Québec fera l’acquisition des actifs de North American Lithium

Après des mois de patientes démarches, Québec donne son accord à la proposition de la société minière

Mines_north_american_lithium

©Gracieuseté - North American Lithium - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Après plusieurs reports par le gouvernement, Québec a finalement autorisé Sayona Québec et son partenaire, Piedmont Lithium, à acquérir les actifs de North American Lithium, dont la mine et le concentrateur de La Corne.

Après des mois d’efforts et plusieurs reports de délais de la part de Québec, Sayona Québec pourra aller de l’avant avec son intention d’acquérir les actifs de North American Lithium (NAL), incluant la mine de La Corne. Le projet de lithium Authier à La Motte devrait s’en trouver d’autant bonifié.

Le 27 mai, le gouvernement du Québec, par l’entremise d’Investissement Québec, a conclu une entente avec Sayona Québec et son partenaire, Piedmont Lithium, pour que ces deux entreprises acquièrent les actifs de NAL qui, le 29 mai 2019, s’était placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, après avoir interrompu les opérations de sa mine de La Corne en février de la même année. Investissement Québec était l’un des créanciers garantis de la société, à qui elle devait environ 100 M $ sur une dette qui totalisait environ 210 M $.

Synergie dans le lithium de la région

L’entente, qui devra obtenir l’approbation de la Cour supérieure du Québec pour devenir effective, inclut des conditions qui assureront la transformation primaire et secondaire du minerai de lithium au Québec. Dans son offre d’achat, qu’elle avait déposée le 24 février 2020 après avoir annoncé ses intentions le 16 septembre 2019, Sayona Québec avait d’ailleurs indiqué croire fermement que la valeur du gisement Authier allait lui permettre de rentabiliser les opérations de la mine de La Corne.

En janvier 2020, Sayona Québec avait, en outre, précisé qu’advenant l’acquisition de NAL, les infrastructures de La Corne deviendraient le noyau de ses opérations en Abitibi-Témiscamingue. La société avait alors indiqué qu’elle comptait y investir 110 M $ à moyen et long terme, notamment pour optimiser son concentrateur afin d’y usiner à la fois le minerai de lithium de La Corne, mais aussi celui des projets Authier et Tansim, au Témiscamingue.

Sayona Québec prévoyait également que la durée de vie combinée des mines de La Corne et de La Motte totaliserait 23 ans, un échéancier qui ne tient cependant pas compte de l’éventuelle mise en production du projet Tansim. Avec les deux projets actuels, le concentrateur de NAL pourrait traiter environ 4200 tonnes de minerai par jour. En y incorporant Tansim, cette cadence pourrait grimper à 6000, voire 8000 tonnes par jour.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média