Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Magazine L'AT en affaires

Retour

02 juin 2021

NOUVEAUTÉ ET CONTINUITÉ CHEZ ROYAL LEPAGE LIMOGES

La passion de l’immobilier et de l’entrepreneuriat pour deux nouvelles actionnaires.

Un peu d’histoire s’impose ici, particulièrement pour une entreprise qui a passé le cap des 55 ans déjà, ayant été fondée à Amos en 1965 par Rolland Limoges. Avant même d’atteindre la vingtaine, Annie et Jean Limoges intègrent rapidement l’équipe du paternel. Puis, stratégiquement, ils s’installent respectivement à Val-d’Or et Rouyn-Noranda afin d’y développer le marché régional.

Royal Lepage Limoge et Ass

« Nous avons toujours su nous adapter aux réalités du marché immobilier et aller au-devant des défis de celui-ci. J’ai la conviction que Mylène et Sophie sont habitées par le même objectif et le même amour de la profession que celui qui habitait mon père et, par la suite, ma soeur Annie et moi », expose Jean Limoges.

Depuis le 1er avril, l’équipe d’actionnaires s’est agrandie au sein de la principale firme de courtage immobilier en région. Œuvrant déjà à titre de courtier immobilier au sein de l’entreprise depuis plusieurs années, Sophie St- Cyr-Prévost et Mylène Limoges sont donc devenues partenaires avec Jean et Annie Limoges, respectivement président et vice-présidente chez Royal LePage Limoges & Associés.

Deux femmes, deux parcours !

Mylène ayant grandi dans une famille en immobilier était prédestinée à son parcours, pour Sophie c’était une tout autre histoire. Même si sa mère possède une agence immobilière depuis une quinzaine d’années dans la région de Vancouver, on ne peut pas dire que Sophie St-Cyr-Prévost se destinait à ce monde. « Même si ma mère me répétait que j’allais suivre ses traces, je disais tout le temps que je m’en allais dans la police.

J’ai fait toute ma formation et plutôt que de me tourner les pouces en attendant l’appel de l’école de Nicolet, où l’on complète le cours, j’ai décidé de suivre mon cours de courtage, juste pour voir ce que ça pourrait donner. Ce qui devait arriver arriva, et me voilà là où ma mère me disait que j’allais me retrouver. Je me sens sincèrement choyée qu’Annie, Jean et Mylène m’intègrent comme faisant partie de la famille et je n’ai surtout pas l’intention de les décevoir », assure la jeune femme de 27 ans, qui donnera bientôt naissance à son premier enfant.

Intégrité, passion et nouvelles technologies

Malgré qu’elles aient emprunté des chemins différents, plusieurs choses unissent les deux nouvelles actionnaires. « Ce n’est pas pour rien que l’agence se maintient au sommet, et nous allons nous assurer de conserver ses valeurs, tout en étant à l’avant-garde des nouvelles technologies. De plus en plus, les gens se tournent vers les médias sociaux comme Facebook pour vendre leurs propriétés, et nous voulons nous assurer que les gens comprennent bien toute la complexité et les pièges qui les guettent. Il est utopique de penser que tu peux afficher ta maison à vendre sur les réseaux sociaux et t’attendre à ce que tout aille parfaitement bien. On ne vend pas un vélo usagé, on vend ce qui souvent représente le bien le plus significatif d’une vie : sa maison », illustre Mylène Limoges.

Pour Sophie St-Cyr-Prévost, il ne fait aucun doute que les gens sont nettement mieux outillés lorsqu’ils connaissent tout ce que l’achat ou la vente d’une maison implique au niveau légal. « Lorsque les gens vendent leur propriété par eux-mêmes, ils n’ont trop souvent aucune idée de ce qu’il peut leur arriver, prévient-elle. C’est important de comprendre que nous sommes des professionnelles, particulièrement sur tout ce qui touche l’aspect légal. Et tout le monde connaît une ou des histoires qui se terminent mal et qui auraient facilement pu être évitées si le processus rigoureux régissant notre profession avait pu être appliqué par un courtier certifié. Nous sommes formés pour réduire au minimum les risques de poursuites. Ce qui est essentiel, car personne n’a envie de se retrouver à la cour avec des problèmes juridiques. »

Une équipe toutes étoiles

Si elles ont la chance aujourd’hui d’intégrer l’équipe de gestion d’une entreprise en excellente santé et avec le vent dans les voiles, les deux jeunes femmes répètent à qui veut l’entendre que tout cela ne serait pas possible sans l’extraordinaire apport de chaque membre de l’équipe.

« L’équipe est composée de 28 courtiers sur le territoire, de Témiscaming et Ville-Marie à Chibougamau, en passant par Val-d’Or, Rouyn-Noranda, Amos et La Sarre. Ce qui est vraiment stimulant, c’est de savoir que ce sont 28 courtiers performants et passionnés avec qui nous avons le privilège de collaborer, et c’est uniquement grâce à eux si nous sommes partout en région avec la même solide réputation partout », énumère Mylène Limoges.

Un métier tout aussi gratifiant que sérieux

Pour le commun des mortels, le métier de courtier immobilier peut parfois apparaître comme quelque chose de pas très complexe, mais selon Sophie St-Cyr-Prévost, la réalité est tout autre. « Ç’a l’air facile, vendre une maison, car à l’occasion, on rend le tout plutôt glamour en affichant une vente avec photos, bouteilles de champagne etc. La réalité, c’est que dans 90 % des dossiers, il y a des pépins de toutes sortes, grands comme petits. Et comme ça touche souvent le côté légal, nous nous assurons comme courtier de toujours bien protéger les gens qui nous font confiance dès le début de leur processus d’achat ou de vente », explique-t-elle.

Pour Mylène Limoges, il est important de bien saisir qu’il y a un processus très précis lors de l’achat ou de la vente d’un bien immobilier. « D’abord, il faut établir un prix de vente – comment s’assurer qu’un particulier affiche au bon prix. Ensuite, il y a tout ce qui touche l’inscription précise et minutieuse des caractéristiques d’une propriété. Les gens n’ont pas idée de l’importance capitale de cette étape. Ensuite, la déclaration du vendeur – si tu omets une déclaration, tu viens tout juste de commettre une grave erreur, sans oublié tous les formulaires et contrats légaux entre les parties. Il y a tout l’aspect marketing, et c’est dans ça que moi et Sophie on se spécialise. Chez Royal LePage Limoges, on a toujours offert un marketing de haut calibre. C’est le marketing qui va faire en sorte que ta maison va bien ressortir et qu’il y aura un engouement autour. Et Sophie et moi, on veut non seulement maintenir cette qualité, mais l’apporter encore plus loin, par exemple, avec les visites virtuelles », détaille mère d’une jeune fille de 2 ans et demi.

Une transaction, plusieurs étapes

On le sait par expérience ou on s’en doute, le volet légal d’une transaction immobilière est absolument capital dans tout le processus. « Le point en commun entre ma formation de policière et le métier de courtier, c’est justement ce côté légal tellement important. J’ai appris qu’une négligence en apparence banale peut tourner au cauchemar. Savez-vous manœuvrer en présence d’offres multiples? Avez-vous obtenu le meilleur prix et aux meilleures conditions? Bref nous sommes là pour conseiller les gens sur absolument tous les volets d’une transaction, de A à Z », énumère Sophie St-Cyr-Prévost.

« La clé du succès de Royal LePage Limoges, ça a toujours été et ce sera toujours de nous assurer que les clients qui nous font confiance seront toujours bien protégés, conclut Mylène Limoges »

 

131, rue Perreault Est, Rouyn-Noranda (Québec) J9X 3C3

T. 819 7978888

royallepagelimoges.ca   

 

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média