Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Magazine L'AT en affaires

Retour

02 juin 2021

UN EMPLOYEUR MODERNE ET COMPÉTITIF EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

Une cinquantaine de postes à pourvoir au ministère des Transports du Québec

Peut-être découvrez-vous avec étonnement un article à propos du ministère des Transports (MTQ) dans une revue principalement consacrée aux entreprises de la région. Toutefois, vous serez à même de constater qu’en Abitibi-Témiscamingue, le MTQ est non seulement l’un des plus gros employeurs, toutes catégories confondues, mais qu’il offre aussi des emplois de qualité et bien rémunérés. 

transport quebec

La majorité des gens connaissent l’existence du MTQ, mais très peu sont en mesure de décrire véritablement celles et ceux qui s’activent au sein de cette grande organisation qui compte plus de 7600 employées et employés, dont 400 dans la région. « Au-delà du fait que l’on offre des services à la population 24 heures par jour, 365 jours par année, il faut savoir que le Ministère, c’est aussi une multitude de corps de métiers où chacune et chacun peut trouver son compte », mentionne Luc Adam, conseiller en communication depuis plus de 26 ans. 

Pour sa collègue Sabrina Trudel, conseillère en gestion des ressources humaines, les occasions ne manquent pas : « On cherche à recruter des ingénieures et ingénieurs, mais on a aussi d’importants besoins dans les domaines de la biologie, de l’environnement et du soutien administratif. Présentement, nous devons pourvoir des postes d’arpenteures-géomètres et arpenteurs-géomètres, d’agentes et agents de secrétariat ainsi que d’ouvrières et ouvriers de voirie », indique-t-elle. 

Un milieu de travail stimulant ! 

« Souvent, les gens ont une image plutôt négative de la fonction publique québécoise, croyant que le travail n’y est pas passionnant. C’est tout le contraire ! On embauche des jeunes en leur confiant des responsabilités à la hauteur de leurs talents. Plusieurs sont heureux de découvrir toute l’autonomie dont ils disposent afin de gérer leurs dossiers, leurs horaires et leurs priorités. Ils sont ainsi en mesure de constater qu’ils font une réelle différence au sein de l’organisation », explique Sabrina Trudel. 

Une carrière diversifiée 

Dans le contexte actuel du marché du travail et de la rareté de la main-d’oeuvre, chaque employeur doit savoir mettre en valeur ce qui le distingue. Au MTQ, les possibilités sont multiples. « Nous savons que bien des gens, particulièrement les plus jeunes, ne se voient pas effectuer le même boulot toute une vie. Et souvent, ils changent d’employeur afin de faire autre chose et, par le fait même, ils perdent parfois certains avantages. Au MTQ, nous offrons tellement de possibilités qu’une personne peut occuper différents postes selon ses désirs, ses compétences et ses objectifs personnels, tout en demeurant dans la même organisation et en conservant ainsi tous ses acquis », souligne Mme Trudel. 

De véritables héros au service de la population 

Luc Adam le confirme, il y en a vraiment pour tous les goûts. « Si de nombreux postes à pourvoir le sont du côté du volet administratif, d’autres exigent d’avoir les nerfs très solides. Pour avoir accompagné des conductrices et des conducteurs de déneigeuses durant des tempêtes hivernales, je peux vous assurer que ces femmes et ces hommes sont d’une habileté et d’un calme désarmants. Parce qu’en plus de devoir affronter les éléments naturels, ils doivent trop souvent composer avec des automobilistes impatients, voire imprudents », évoque-t-il. 

« S’ils épandent le sel durant la période de trafic, ce n’est pas un hasard. C’est à ce moment que le sel fait effet, sous l’action des roues des véhicules. Malgré que cela soit très difficile, ils doivent déposer la gratte avant le plus près de la ligne située au centre de la route, afin d’éviter que le milieu de la chaussée demeure enneigé. Le tout à basse vitesse. Ils ont vraiment toute mon estime », précise M. Adam. 

transport quebec

Qualité de vie accrue et salaires concurrentiels 

Après 10 ans au MTQ, Sabrina Trudel est catégorique : les conditions générales offertes sont vraiment intéressantes. « La plupart d’entre nous ont un horaire de travail de 35 heures par semaine. Nous pouvons également aménager notre temps en respectant les priorités du service, ce qui permet ainsi une meilleure conciliation travail-famille-vie personnelle », expose-t-elle. 

Bâtisseurs recherchés : 50 postes à pourvoir ! 

Avec une cinquantaine de postes à pourvoir dans différents centres de services situés à Ville-Marie, Amos, Val-d’Or, Macamic et Rouyn-Noranda, les possibilités de carrière sont nombreuses. En plus de ceux énumérés précédemment, le MTQ cherche aussi à pourvoir des postes de chefs d’équipe en routes et structures, de conductrices et opératrices ou conducteurs et opérateurs de camions lourds et d’engins de chantiers de même que de techniciennes et techniciens en génie civil. 

Pour postuler ou pour en savoir davantage, consultez la section Emplois du site web du ministère des Transports à l’adresse www.transports.gouv.qc.ca/emplois ou écrivez à dotation.dat@transports.gouv.qc.ca. Le Ministère est aussi présent sur les médias sociaux. Pour consulter les pages consacrées au recrutement, visitez le www.facebook.com/batisseursrecherches ou encore le www.linkedin.com/company/ministere-des-transports-du-quebec

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média