Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

06 juin 2021

Faire de la fiction scientifique au lieu de la science-fiction

L’Abitibienne d’origine Diane Bergeron publie un roman sur une pandémie mondiale écrit de 2012 à 2018

Diane_Bergeron_Terre_Nano_1

©Isabelle Richard / Roy & Turner Communications

Bien que Diane Bergeron ne fasse plus de recherches en biochimie, son éducation lui sert de source d’inspiration dans ses récits.

(Marc-André Gemme) - Biochimiste de formation, née à Val-d’Or et ayant grandi à Noranda, l’autrice Diane Bergeron a troqué la science pour l’écriture. Après une trentaine d’ouvrages touchant plusieurs genres, la science demeure bien présente dans sa plume, particulièrement dans son approche à l’écriture de romans de science-fiction, où elle diffère de bien des auteurs du même genre.

Née à Val-d’Or en 1964, Diane Bergeron y a passé sa jeune enfance avant de déménager à Noranda quelques années plus tard. Elle y est ensuite demeurée une vingtaine d’années avant de partir étudier la biochimie à Montréal. Éventuellement, elle s’est dirigée vers l’Université Laval à Québec pour y compléter une maîtrise et un doctorat en biochimie/clonage.

Aujourd’hui, elle enseigne à l’Université Laval, mais dans un autre domaine que la science. «Quand j’ai eu mes enfants, j’ai arrêté la science, mais j’ai commencé à écrire, a relaté Mme Bergeron. J’ai trouvé dans l’écriture une nouvelle passion que j’ai développée avec le temps.»

De la fiction scientifique

Plutôt que d’abandonner complètement la science, elle a décidé d’utiliser ses connaissances comme base à plusieurs de ses romans. Or, l’écriture n’était pas une nouveauté pour elle. Pendant sa dernière grossesse, elle est tombée sur de vieux textes qu’elle avait écrits lors de son passage au cégep.

«Dans un cours de littérature, un de mes professeurs nous avait demandé d’écrire quatre nouvelles. Je les avais relues plusieurs fois à travers le temps, mais cette fois [pendant la grossesse], j’en ai eu la chair de poule et je me suis demandé si je pouvais encore écrire comme ça», a raconté Diane Bergeron.

Depuis ses premiers pas dans l’écriture «professionnelle», en 2001, elle a signé près d’une trentaine de romans pour enfants, adolescents et adultes et d’ouvrages jeunesse.

«Je préfère dire que j’écris de la fiction scientifique plutôt que de la science-fiction, a affirmé l’autrice. Dans la science-fiction, les auteurs inventent souvent les choses au fur et à mesure. Moi, j’ai plutôt décider d’utiliser la science pour tisser une histoire fictive autour.»

La COVID-19 avant son temps

Publié chez Québec Amérique, son dernier roman, intitulé «Terre-Nano – L’île des larmes grises», parle d’une pandémie mondiale, et ce, plusieurs années avant la venue de la COVID-19.

«J’ai commencé à écrire cette histoire en 2012 et je l’ai complétée en 2018, a indiqué Diane Bergeron. L’action se passe en 2067. Une maladie a frappé la planète et une cure est enfin trouvée par le biais de nanorobots, qui sont programmés et qui apprennent par eux-mêmes. Or, cette sorte de ʺvaccinʺ finit par causer plusieurs problèmes.» L’histoire se transforme rapidement en chasse aux sorcières, divisant ainsi la population en deux clans: ceux qui ont reçu le vaccin et les gens «purs», qui ne l’ont pas eu.

Un deuxième roman basé dans le même univers devrait être publié à l’automne 2021. Ce deuxième tome ne sera pas une suite directe de «Terre-Nano – L’île des larmes grises», mais plutôt une nouvelle histoire qui se passe dans le même univers.

Pour suivre l’évolution du travail de Diane Bergeron: http://dianebergeron.ca.

Diane_Bergeron_Terre_Nano_2

©Éditions Québec Amérique

Le plus récent roman de Diane Bergeron, «Terre-Nano – L’île des larmes grises» est le premier livre qu’elle publie chez Québec Amérique parmi la trentaine d’ouvrages qu’elle a écrits à ce jour.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média