Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

11 juin 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Tortues mouchetées recherchées en Abitibi-Ouest

Le MFFP cherche à savoir si cette espèce menacée est naturellement présente sur le territoire

Tortue_mouchetee

©Jean Lapointe / MFFP

Depuis 2012, quelques observations de tortues mouchetées ont été signalées en Abitibi-Ouest. Le MFFP tente maintenant de déterminer s’il s’agit d’une population naturelle ou de tortues d’animalerie relâchées dans la nature.

L’Abitibi-Ouest pourrait abriter l’une des deux seules populations de tortues mouchetées, une espèce menacée. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) manque cependant de preuves pour confirmer la présence naturelle de ces reptiles. C’est pourquoi l’aide des résidents de la MRC est sollicitée.

La seule population québécoise de tortue mouchetée confirmée à ce jour se trouve en Outaouais. De 2012 à 2020, des observations ont cependant été rapportées à La Sarre, Macamic, Authier-Nord, Rapide-Danseur et Duparquet. Le MFFP cherche à présent à confirmer hors de tout doute la présence naturelle de ces reptiles en Abitibi-Ouest.

Les gens sont donc invités à fournir une photo de la tortue accompagnée de la date de l’observation et d’une description précise de l’endroit et du milieu où celle-ci a été vue (par exemple, au kilomètre 32 de la route 393). Les observations doivent être transmises par courriel au abitibi-temiscamingue.faune@mffp.gouv.qc.ca.

Naturelle ou relâchée dans la nature?

Les observations recueillies serviront à préciser les secteurs de recherche et à connaître les endroits fréquentés par l’espèce. S’ensuivra au cours de l’été 2021 le prélèvement d’échantillons d’ADN environnemental dans l’eau des milieux humides et aquatiques des sites connus. Ces échantillons aideront à déterminer si les tortues mouchetées de l’Abitibi-Ouest sont bel et bien une deuxième population naturelle au Québec ou s’il s’agit plutôt de spécimens d’animalerie relâchés dans la nature.

«Si la MRC d’Abitibi-Ouest héberge une population d’origine naturelle de tortues mouchetées, des mesures de protection pour l’habitat de cette espèce seront proposées et éventuellement mises en place», a fait savoir le MFFP.

Comment l’identifier

Avec sa carapace bombée et foncée qui rappelle la forme d’un casque militaire, la tortue mouchetée est relativement facile à identifier. Son corps est noir et son plastron, jaunâtre avec de grosses taches noires sur les rebords externes. Sa gorge et le dessous de son cou sont jaune vif, tandis que ses pattes sont revêtues d’écailles jaunâtres. Sa tête est aplatie et son museau, arrondi, tandis que ses yeux proéminent rappellent ceux d’une grenouille.

Ce reptile habite généralement dans des marécages, des étangs, des tourbières, des lacs ou des fossés peu profonds. Dès la mi-juin, la tortue mouchetée se rend aux abords des routes pour y pondre ses œufs.

Tortue_mouchetee_schema

©Jean Lapointe / MFFP

Ce schéma explique en quelques étapes simples comment reconnaître la tortue mouchetée.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média