Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

01 juillet 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

L’immunité collective pourrait être compromise si la vaccination n’atteint pas ses objectifs

Risque de 4e vague si moins de 75 % de la population est vaccinée

Vaccin

©Photo-archives

Le CISSSAT incite la population à devancer leur rendez-vous pour une deuxième dose de manière à immuniser un maximum de personnes avant l’automne.

La Direction de la Santé publique de l'Abitibi-Témiscamingue (DSPu-AT) souhaite inciter la population à poursuivre la campagne de vaccination pour éviter une 4e vague de Covid-19 en Abitibi-Témiscamingue.

Bien que l’objectif de vacciner 75 % des 18 ans et plus avant le 18 juin a été atteint, celui d’immuniser 75 % de toutes les tranches d’âge ne l’a pas été. Au 1er juillet, seulement 69.4 % de la population avait reçu une première dose et 25,9 % une seconde. 

Éviter la 4e vague 

Pour la médecin-conseil à la Santé publique, Dr. Omobola Sobanjo, , il est important que la population adhère largement à l’effort de vaccination pour éviter une 4e vague.  

«Ce n’est pas juste une dose, mais deux doses qui confèrent une protection adéquate contre les variants. Profitons donc de l’été pour augmenter notre couverture vaccinale afin que lorsque l’automne arrivera, que l’on retournera à l’intérieur, notre couverture vaccinale sera assez élevée» a-t-elle demandé. 

Étendre la couverture vaccinale 

Pour sa part, la directrice générale du CISSSAT, Caroline Roy, soutient que l’organisation fait tout en son pouvoir pour élargir la couverture vaccinale, mais elle demande la collaboration de la population. «C’est certain qu’une partie de la population n’adhère pas à la vaccination pour des raisons qui leur appartiennent, c’est un droit et on respecte cela. Par contre, ce que l’on tente c’est d’améliorer l’accessibilité», a-t-elle indiqué. 

Plusieurs initiatives sont donc mises en place pour faciliter l’accès au vaccin, comme des vaccinations en entreprises ou mobiles, pour rejoindre le maximum de personnes. Le CISSSAT ne veut pas négliger de secteurs ni ne laisser aucune municipalité vulnérable. Le CISSSAT encourage ceux qui ont reçu une première dose à devancer leur deuxième injection pour être bien protégé contre les variants. Rappelons qu’à moins de 75 % de population vaccinée, l’immunité collective pourrait être compromise.  

Commentaires

3 juillet 2021

Jesse

Bien sûr aucune mention de ceux qui ont une immunité après l'avoir attrapé (10 fois meilleur que le vaccin) ou qui l'ont naturellement.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média