Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

25 juillet 2021

Aline Essombe - aessombe@lexismedia.ca

Des dinosaures au Labyrinthe des insectes!

Un nouveau concept adopté cette année

Labyrinthe des insectes

©Photo: Gracieuseté

Tommy St-Laurent ne manque pas d’enthousiasme devant l’arrivée des répliques de dinosaures à son Labyrinthe des insectes.

Le Labyrinthe des insectes frappe un grand coup en investissant dans un concept de parc Jurassique pour ses jeunes visiteurs.

Tommy St-Laurent, le propriétaire de ce site touristique d’Amos, est plutôt confiant pour l’avenir après avoir acheté des dinosaures mécanisés, et fort réalistes, pour bonifier son offre de services.

«On a fait l’acquisition de marionnettes ‘’animatroniques’’ qui sont vraiment magnifiques et très réalistes, et qui ont nécessité un certain investissement, mais qui créent une magie pour les tout-petits, qui eux, sont convaincus de voir de vrais dinosaures!», mentionne-t-il avec enthousiaste.

Environ 10 000 $ ont été investis dans ce nouveau concept, ce qui le rend plutôt optimiste pour la suite. Ce nouveau volet est aussi un moyen de continuer à sensibiliser les visiteurs à la cause animale, et en particulier à des animaux auxquels on ne prête pas habituellement d’attention : les insectes et les reptiles.

Très utiles à l’écosystème

Le propriétaire, qui a débuté sa carrière dans le domaine forestier, témoigne du fait que de nombreux travailleurs ont quitté leur emploi pour fuir les moustiques. Il rappelle que ces animaux, plutôt mal-aimés, sont en fait essentiels pour l’écosystème et pour la qualité de l’eau dont peut se vanter la région.

«En réalité les moustiques sont le plus grand cadeau qu’on a dans notre écosystème, c’est une masse alimentaire pour d’autres animaux. S’ils ne sont pas là pour faire leur travail, ç’a une conséquence jusqu’à nous», informe Tommy St-Laurent.

Il considère que pour vraiment profiter de toute la richesse de la région, il faut aussi prendre en compte la présence des moustiques, dont les larves servent aussi à filtrer l’eau.

«Les larves de moustiques qui sont dans les cours d’eau consomment les bactéries, ils consomment aussi certaines algues, certaines substances qui sont dans l’eau et c’est la même chose qu’une filtration de l’eau. On est dans la région de l’or bleu, et les moustiques y contribuent énormément. Ce sont des choses que je trouve importantes de ne pas oublier», rappelle M. St-Laurent.

Aux goûts de tous

Le Labyrinthe des insectes n’offre pas que la possibilité de voir des dinosaures plus vrais que nature. Il est aussi possible de visiter la salle d’exposition qui a été inaugurée en 2020, et de visiter les lieux en quatre étapes. À l’intérieur, les visiteurs sont invités à découvrir la salle d’observation des collections d’insectes, et à profiter d’une présentation animée. Il y a aussi deux activités extérieures, qui consistent à visiter le Labyrinthe et à voir les dinosaures installés sur place.

En huit ans d’existence, le Labyrinthe des insectes a pu sensibiliser son public. «Les gens, souvent, on leur permet d’être moins anxieux par rapport à ces animaux-là, confie Tommy St-Laurent. Et c’est souvent de beaux commentaires. Il y a des gens qui avaient des phobies sérieuses, on a pu travailler avec eux face à leurs phobies et inquiétudes», signale-t-il.

Employés passionnés recherchés

Le propriétaire reste donc confiant pour l’avenir du Labyrinthe, même s’il subit lui aussi le manque de main-d’œuvre qui frappe actuellement dans la région. «On est fragiles à ce niveau-là. Il suffit qu’un employé tombe malade ou ait un problème, et il faudrait trouver des solutions un peu particulières», fait-il remarquer.

M. St-Laurent espère trouver des employés passionnés pour combler les postes vacants et continuer dans sa lancée.

Une initiative engagée

En 2013, Tommy St-Laurent décide de ne plus se consacrer exclusivement à son domaine, la foresterie, et il crée le Labyrinthe des insectes afin de sensibiliser le public à l’importance de maintenir l’écosystème de la région. En février 2020, il inaugure une nouvelle salle d’exposition, où il présente 500 spécimens différents. En 2021, il investit dans l’achat de dinosaures mécanisés et diversifie ainsi son offre de services.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média