Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

26 juillet 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Le FRIMAT réussit son retour dans une ambiance électrique

Un succès avec l’église Saint-Sauveur

Émile Bilodeau - FRIMAT 2021

©gracieuseté - Maryse Boyce

Avec Hubert Lenoir, Émile Bilodeau figurait parmi les têtes d'affiche du FRIMAT 2021.

CULTURE - Pour sa première présentation depuis le début de la pandémie, le Festival de la relève indépendante musicale en Abitibi-Témiscamingue (FRIMAT) ne pouvait pas mieux demander comme réponse des festivaliers et des artistes. Pour le coordonnateur, Yan Bienvenue, les émotions commencent tout juste à retomber après les trois soirs d’activités, qui se sont conclues samedi soir. 

Ayant établi sa scène principale à l’église Saint-Sauveur de Val-d'Or pour la première fois de son histoire, le FRIMAT peut dire mission accomplie pour sa 16e édition.    

En plus de La Cabane, le lieu de culte aura fait salle comble pour les différents spectacles, avec en vedette, entre autres, les chanteurs Émile Bilodeau et Richard Desjardins. Même si la rumeur concernant le fameux artiste mystère avait légèrement coulé tout juste avant les festivités, Hubert Lenoir a conquis le public rassemblé avec un spectacle de style piano-voix. 

En préparation pour son nouvel album, ce dernier a fait une sacrée fleur au festival valdorien, car il s’agissait de son premier spectacle en deux ans et peut-être le dernier sous cette formule. 

«Je pourrais m’étaler longtemps sur le nombre de commentaires positifs que nous avons reçus. Ç’a vraiment fait du bien d’entendre ça», a lancé d’entrée de jeu Yan Bienvenue, encore sur le nuage des derniers jours. 

«Enfin, on peut en parler. Hubert a été extrêmement généreux de son temps en passant à Val-d’Or, à travers cet été, car il est en processus de création. Quand je me suis entretenu avec lui, il a décidé de le faire, car il voyait que le FRIMAT existait pour les bonnes raisons et que c’est un festival proche de la ville, en plus d’être en faveur de l’émergence», a affirmé le coordonnateur. 

Richard Desjardins - FRIMAT 2021

©gracieuseté - Maryse Boyce

Richard Desjardins a troqué son chapeau de musicien pour celui du conteur lors du FRIMAT.

Passation de flambeau 

En plus de naviguer à travers les restrictions sanitaires, le FRIMAT devait également s’organiser sous la tutelle de plusieurs nouveaux visages au sein du comité organisateur. Après avoir vu Mélissa Drainville s’occuper de la gestion au cours des dernières années, celle-ci a cédé le flambeau à Yan Bienvenue pour 2021.  

Ayant côtoyé certains artistes et équipes de spectacles présents au cours des dernières années, ce dernier se dit fier du travail effectué par son équipe, malgré les nombreuses heures et les retournements de situation. 

«C’était impossible de ne pas être stimulé. Avec ce poste-là, on touche à peu près à tout. Il y avait toujours quelque chose à faire. On s’assurait d’être présent de la première seconde jusqu’à la fin pour que personne ne manquait de rien. C’est épuisant, mais le mot adrénaline revenait beaucoup pendant la fin de semaine», ne cache pas l’organisateur. 

L’expérience a été jugée positive par le principal intéressé, mais celui-ci avoue que certains ajustements pourraient être faits au niveau du nombre de bénévoles pour le nettoyage de l’église Saint-Sauveur. Concernant le lieu, Yan Bienvenue ne cache pas l’intention de ramener cela l’année prochaine, à moins d’un retournement de situation. 

Au niveau de la programmation, au-delà des plus gros noms, il a eu l’occasion de découvrir certains artistes et coups de cœur au courant de la fin de semaine. 

«Dans la première soirée, le spectacle de Thierry Larose n’avait pas de bon sens! Les gens ont demandé des rappels et si l’animateur n’avait pas forcé les gens à se diriger vers La Cabane, je pense qu’on serait encore là, en ce moment. Le mot électrisant revenait souvent et je crois que ce spectacle-là est resté dans la mémoire des gens. Samedi, le groupe de musique traditionnelle Excavation & Poésie a fait exploser l’église tellement c’était enflammé. Au début, on pensait qu’il venait faire ses dents au FRIMAT, mais la fête était pognée dans la place. J’ai également eu beaucoup de retours positifs sur On déjeune, l’autre groupe de la relève», a souligné Yan Bienvenue. 

FRIMAT 2021 - église Saint-Sauveur

©gracieuseté - Maryse Boyce

L’église Saint-Sauveur de Val-d'Or a rempli son devoir en tant que nouveau lieu principal des spectacles du FRIMAT.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média