Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Baseball

Retour

27 juillet 2021

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Justin Tardif parmi les 90 invités à la Classique Claude-Raymond

Un Abitibien chez les meilleurs espoirs de 15 ans et moins au Québec

Justin Tardif - Baseball

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Justin Tardif (à gauche) est tout sourire après avoir cogné un circuit lors d’un entraînement du Filon.

BASEBALL - Le Filon du programme sports-études baseball de Malartic aura une chance de se faire valoir parmi l’élite québécoise. Un de ses porte-couleurs, Justin Tardif, prendra part à la Classique Claude-Raymond, qui se tiendra du 29 juillet au 1er août à Saint-Jean-sur-Richelieu. 

Nommé en l’honneur de l’ex-lanceur des Expos de Montréal, ce rassemblement regroupe les 90 meilleurs joueurs de baseball de 15 ans et moins, à travers l’entièreté du Québec. Après deux matchs plus amicaux au courant de la journée de vendredi, les choses sérieuses débuteront durant la fin de semaine, avec un tournoi qui regroupe six équipes. 

Principalement un voltigeur de centre, Justin Tardif aura l’opportunité de prouver sa valeur devant plusieurs dépisteurs des rangs midget AAA et junior. Même s’il prend le tout au sérieux, l’athlète de 15 ans souhaite s’amuser avant tout. Il espère laisser une bonne impression afin d’attirer l’attention des différents clubs de niveau midget AAA. Dans un monde idéal, Justin aimerait s’aligner avec les Tyrans de Gatineau afin de rester le plus près possible de la maison. 

«Le programme à Malartic m’a vraiment aidé pour ma progression. En jouant toute l’année, je peux me pratiquer en gymnase et faire de la musculation durant l’hiver, ce qui fait que je me développe plus rapidement que les autres. C’est un peu plus dur de faire du sport dans une région éloignée. Il faut toujours aller à l’extérieur pour faire des tournois», a souligné le jeune joueur de balle pendant qu’il faisait route vers la Montérégie. 

S’inspirer localement 

En plus de jouer au champ extérieur, Justin Tardif peut également se débrouiller comme lanceur. Lançant et frappant de la gauche, l’Abitibien peut, selon ses estimations, délivrer une balle rapide à près de 120 km/h (ou 75 mph). Des qualités qui lui ont permis de se classer plus haut et de jouer déjà au niveau midget, alors qu’il est encore d’âge bantam. 

Capable de frapper pour le contact et la puissance lorsqu’il se présente à la plaque, l’adolescent aime s’inspirer un peu de Shohei Ohtani, le puissant cogneur et artilleur des Angels de Los Angeles. En plus de sa polyvalence, il estime que sa vitesse peut lui servir sur le terrain. 

Outre le phénomène japonais, Justin Tardif admire les parcours de professionnels canadiens tels que Vladimir Guerrero Jr (qui est né à Montréal) et le Québécois Abraham Toro. Né à Longueuil, ce dernier a été un choix de cinquième ronde des Astros de Houston en 2016 (avant d'être échangé aux Mariners de Seattle, le 27 juillet dernier) et a eu l’occasion de jouer plus d’une trentaine de rencontres avec l’organisation texane. 

«J’aime vraiment [Vladimir] Guerrero Jr car il frappe fort. Quant à Abraham [Toro], je prends exemple sur lui. Il a toujours travaillé très fort», a expliqué le voltigeur.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média