Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

30 juillet 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Une coquille vide pour l'obstétrique de Ville-Marie

La réouverture prévue pour le 2 août s'est transformée en prolongation jusqu'au 30 août

Bébé démographie naissance

©Archives - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Selon Émilise Lessard-Therrien, chaque jour qui passe sans solution met des femmes et leur bébé à risque.

Alors que la rupture de service à l'obstétrique à Ville-Marie devait prendre fin le 2 août, l'annonce a fini par se transformer en prolongation jusqu'au 30 août, provoquant l'indignation de la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien.

Depuis le 29 avril, les femmes enceintes du Témiscamingue doivent se rendre à Rouyn-Noranda ou en Ontario pour accoucher, faute des services appropriés sur leur territoire. À l'origine, la rupture de service devait durer environ quatre semaines. Elle a cependant dû être prolongée. Au début du mois de juillet, le ministre de la Santé, Lionel Carmant, avait ensuite annoncé un financement de 600 000 $ pour la création de postes pour six infirmières cliniciennes, lesquelles allaient aussi jouer un rôle de mentor pour les services d'obstétrique à travers la région. Il avait alors été convenu que le service de Ville-Marie allait rouvrir le 2 août.

Or, le 30 juillet, le Témiscamingue a reçu une douche glaciale en apprenant que la rupture de service serait prolongée d'un mois, jusqu'au 30 août. "Je suis forcée de constater aujour'hui à quel point l'annonce du ministre Carmant était une coquille vide, s'est indignée Émilise Lessard-Therrien. Des postes affichés, il y en a des tonnes, mais personne n'a envie d'appliquer dessus. Il faudrait peut-être que le gouvernement se penche sur les raisons."

La députée a également appris que le corridor de service qui avait été mis en place avec l'hôpital de New Liskeard, une solution temporaire qui permettait de réduire le trajet pour les femmes du Témiscamingue, n'existait plus. "On est donc de retour au point de départ, a-t-elle déploré. J'espère vraiment que ça ne prendra pas un drame pour que le gouvernement se réveille."

Devant l'urgence, Mme Lessard-Therrien a invectivé le ministre responsable de l'Abitibi-Témiscamingue, Pierre Dufour. "Ça fait déjà trois mois que l'unité d'obstétrique de Ville-Marie a fermé ses portes, faute de main-d'oeuvre infirmière. Qu'est-ce que le ministre Dufour attend pour demander des comptes à son gouvernement? Hier, j'apprenais que des primes seraient mises en place, d'ici les prochaines élections québécoises, pour les infirmières en Outaouais, grâce au ministre responsable de cette région. Est-ce trop demander au ministre responsable de notre région que de poster un geste concret et durable pour notre système de santé, qui est dans une situation critique?", a-t-elle lancé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média