Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

05 août 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Globex s’intéresse à d’anciens gisements de McWatters

La complexité géologique du secteur avait freiné les ardeurs dans les années 1930 et 1940

Globex_mine_Rouyn_Merger

©BAnQ - Fonds Joseph Hermann Bolduc

La production à Rouyn Merger à McWatters (sur la photo, le chevalement lors de sa construction en 1946) a été limitée à une très brève période en raison de la complexité du gisement.

Plusieurs gisements aurifères sur le territoire de McWatters n’ont été exploités que pendant de très courtes durées en raison de leur complexité. Ce qui ne semble pas émouvoir Entreprises minières Globex, qui a récemment acquis plusieurs titres miniers dans le secteur.

Le 5 août, la société de Rouyn-Noranda a annoncé la conclusion d’une transaction avec Iamgold en vue d’acheter 100 % des intérêts d’un ensemble de 49 titres miniers répartis sur 15,1 km2 et couvrant environ 6,5 km de long sur la faille de Cadillac. Cette propriété, dénommé Rouyn Merger, comprend notamment les gisements Rouyn Merger, O’Neil-Thompson et East O’Neil. En échange, Iamgold a obtenu 183 000 actions de Globex et une redevance de 1 % sur le revenu net de fonderie (NSR).

La zone O’Neil Thompson avait été brièvement exploitée en 1936, mais seulement 2449 tonnes de minerai avaient été extraites à faible profondeur. Pour sa part, Rouyn Merger avait fait l’objet d’une production – tout aussi courte et là aussi près de la surface – de 1948 à 1949, avec l’extraction de 32 198 tonnes de minerai. Dans les deux cas, l’exploitation avait cessé en raison de la complexité des gisements et des prévisions élevées de dilution du minerai dans la roche. Quant à East O’Neil, des ressources avaient été publiées dans le passé, mais les sources ne sont actuellement plus vérifiables.

Les plus récents travaux réalisés sur la propriété Rouyn Merger datent de 2015-2016. Un levé magnétique aéroporté avait alors été réalisé afin d’identifier des cibles pour l’exploration, tandis que sept trous totalisant 1956 mètres avaient été forés dans trois secteurs ciblés. L’objectif de ces travaux consistait alors à découvrir un dépôt aurifère à basse teneur et fort tonnage afin d’y réaliser un échantillonnage en vrac, et non un dépôt souterrain localisé dans de petites veines à haute teneur, tel qu’il avait été miné dans le passé dans cette région.

Dans un avenir rapproché, Globex entend effectuer un levé magnétique aéroporté de grande résolution afin de mieux comprendre la géologie du secteur. Une modélisation 3D a aussi été réalisée pour identifier des secteurs prioritaires pour du forage à faible profondeur, mais aussi un certain nombre de trous à plus de 500 mètres de profondeur.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média