Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

07 août 2021

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Plus de troubles de santé mentale dans la région

13% en Abitibi-Témiscamingue contre 11% au Québec

Dépression, anxiété, détresse, suicide, santé mentale

©Photo Archives

Les troubles de santé mentale sont plus importants en Abitibi-Témiscamingue que dans l’ensemble du Québec.

La proportion de personnes âgées de plus d’un an ayant reçu un diagnostic de trouble mental en Abitibi-Témiscamingue surpasse celle de l’ensemble du Québec avec 13 % contre 10,5 % en 2019-2020, selon les chiffres colligés par le CISSSAT.

La tendance est à la hausse depuis une vingtaine d’années en région. En 2001-2002, cette proportion n’atteignait que 10 %, contre 11,5 % pour l’ensemble du Québec. La situation a évolué pour atteindre un sommet de 14 % en 2017-2018 et redescendre à 13 % en 2019-2020. Pendant ce temps, les chiffres pour le Québec ont plafonné à 12 % en 2016-2017 avant de diminuer à 10,4 % en 2017-2018 pour remonter légèrement à 10,5 % en 2019-2020.

Plus spécifiquement, on dénombrait 19 365 personnes souffrant d’un trouble mental diagnostiqué, en 2019-2020, en Abitibi-Témiscamingue. La proportion de femmes y était plus importante avec 15,2 %, soit 10 860 personnes, en comparaison les 11,5 % ou 8505 hommes diagnostiqués. Cela ne signifie pas forcément que les troubles mentaux frappent plus les femmes que les hommes, mais plutôt que les femmes consultent davantage, ce qui permet de mieux diagnostiquer les problèmes.

Sexe et groupe d’âge

La situation varie aussi selon le sexe et le groupe d’âge. Les hommes diagnostiqués de moins de 18 ans (15 %) sont plus représentés que ceux de 18-64 ans (1 1%) ou que les 65 ans et plus (10 %). La situation est différente pour les femmes. Celles de 18 ans et moins ne représentent que 11 % du lot, alors que celles âgées entre 18 et 64 ans atteignent 17 % et 14 % pour celles de plus de 65 ans. Pour les deux sexes réunis, on dénombre 13 % de diagnostics pour les moins de 18 ans, 14 % pour les 18-64 ans et 12 % pour les 65 ans et plus.

15 % en Abitibi-Ouest

Le portrait est également très variable d’une MRC à l’autre. Ainsi, le plus haut taux a été enregistré en Abitibi-Ouest avec une proportion de 15 % de personnes diagnostiquées, suivi de la MRC d’Abitibi (14,9 %), de Rouyn-Noranda (14,5 %), de la Vallée-de-l’Or (12 %) et de la MRC de Témiscamingue (9,2 %).

Fait à noter, le nombre de cas répertoriés au Témiscamingue pourrait être sous-estimé étant donné la difficulté d’accès à certains services. De plus, les données exposées par le CISSSAT n’incluent pas les personnes aux prises avec ces enjeux, mais qui n’ont pas été diagnostiquées. Enfin, des modifications affectant la saisie des données à partir de 2016-2017 pourraient avoir entraîné une sous-estimation du nombre de cas, qui pourrait donc être plus élevé dans la réalité.

Troubles anxiodépressifs

Les troubles anxiodépressifs sont les plus représentés parmi les troubles mentaux répertoriés, avec 7,2 %, en région contre 6,2 % au Québec. Ceux-ci comprennent les troubles de l’humeur (bipolarité, dépression), les troubles d’anxiété (anxiété, stress, troubles obsessifs compulsifs) et les troubles d’adaptation.

Les troubles schizophréniques affectent moins de 0,4 % de la population pour un total de 305 personnes en 2019-2020, nombre qui avait atteint un sommet de 545 personnes en 2008-2009.

Par ailleurs, les troubles de la personnalité, des troubles du comportement liés à une affection, une lésion ou un dysfonctionnement cérébral, à des troubles de l’humeur, de la personnalité dyssociale et de personnalité histrionique, n’affectent que 0,3 % de la population de l’Abitibi-Témiscamingue, ou 275 personnes diagnostiquées.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média