Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

09 août 2021

Jessica Gélinas - jgelinas@lexismedia.ca

Une réussite pour la 18e édition d’Osisko en lumière

Plus de 3000 spectateurs ont assisté à l’évènement

Bilan Osiko en lumière

©Andy Perron Photographe

L’organisation de la 19e édition d’Osisko en lumière, qui se tiendra du 4 au 6 août 2022, est déjà en branle.

Malgré une édition plus modeste et différente d’Osisko en lumière, les festivaliers étaient heureux de retrouver cet évènement qui fait briller Rouyn-Noranda depuis 18 ans. 

Avec 16 groupes musicaux qui se sont produits sur l’une des 5 scènes d’Osisko en lumière et 98 % des billets vendus, les organisateurs ont gagné leur pari en mettant en place une édition à saveur pandémique. 

«On est très satisfait de notre édition cette année. On a réussi à très bien réaliser les objectifs qu’on s’était donnés. Bien sûr, ce sont des objectifs très différents qu’à l’habitude, mais pour une année qui, ma foi, était très différente à cause de la COVID-19, on a réussis», a fait valoir Frédéric Roy-Hall, directeur général d’Osisko en lumière. 

Une course contre la montre 

En raison de la pandémie, les organisateurs de l’évènement ont fait face à un grand défi au niveau des délais organisationnels. «Habituellement, ça nous prend environ un an pour organiser le festival. Cette année, à cause des mesures sanitaires et de l’incertitude causée par la COVID-19, on a tout réalisé en trois mois. Pour nous, la fierté, c’est d’avoir été présents avec un bilan qui est positif pour nous. C’est déjà une très belle victoire», a confié M. Roy-Hall. 

Rayonner à l’internationale 

Nouveauté cette année, les drones illuminés qui ont valsé à l’unisson dans le ciel à la place des feux d’artifice. Selon les organisateurs, ce type de spectacle aurait été une première au Québec. Bien que la représentation du vendredi ait dû être annulée en raison des mauvaises conditions météorologiques, les spectacles aériens ont été très populaires, alors que les billets gratuits ont trouvé preneur en moins de 48 heures. Ils ont aussi attisé la curiosité de différents médias régionaux et nationaux. 

Depuis quelques années, l’idée d’utiliser des drones illuminés faisait son chemin et c’est cette année que l’idée s’est concrétisée. «Naturellement, la pyrotechnie est ancrée en Osisko en lumière; les gens attendent les feux d’artifice. Mais cette année, on savait qu’on faisait tout différemment, alors on s’est dit que c’était la bonne occasion pour l’essayer. On n’avait pas la capacité cette année de présenter les feux d’artifice et les gens l’ont bien compris. Il y avait beaucoup de curiosité», a mentionné Frédéric Roy-Hall. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média