Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 août 2021

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Un raid d’aventure mettra le Témiscamingue en vedette

Spectateurs, préparez-vous à encourager les 10 équipes participantes

Kathleen Bélanger-Julier

©Gracieuseté MRCT

L’enthousiasme de Kathleen Bélanger-Julien envers le raid devrait être contagieux. Elle est ici accompagnée de sa sœur Shallen.

Les planètes se sont alignées pour célébrer les beautés du Témiscamingue et exploiter son pôle d’attraction aventure nature. L’entreprise Endurance Aventure y développe un nouveau raid qui se tiendra en septembre.

Le samedi 11 septembre, 10 duos d’athlètes, chacun issu de la même bulle familiale, prendront le départ au Parc du Centenaire à Ville-Marie pour conclure leur périple, approximativement huit heures plus tard, à la pointe du Parc national d’Opémican.

«Notre objectif n’est pas d’être les premiers, mais de compléter le parcours. On va peut-être arriver en rampant ou à la nage, mais on va se rendre», a confié Kathleen Bélanger-Julien, membre, avec son frère David, de l’un des deux duos témiscamiens participants.

Il faut savoir que Mme Bélanger-Julien a été victime d’un grave accident voilà quelques années, accident qui lui a laissé de multiples séquelles, dont la perte de ses muscles deltoïdes. «Les membres de notre famille carburent au défi, a-t-elle fait observer. Avec notre sœur Shallen, qui nous assiste à titre de soutien technique, nous nous préparons pour faire face à toutes les possibilités. Nous nous entraînons tous les jours, à la course, au vélo de montagne et au kayak.»

Proximité avec les éléments

«Ici au Témiscamingue, j’ai la chance de pouvoir me rendre au travail à vélo de montagne, d’être à une minute en auto pour mettre mon kayak à l’eau», a poursuivi Kathleen Bélanger-Julien.

Et c’est justement cette proximité avec les éléments, la diversité du territoire et la cohésion entre les différents organismes et la population qui seront mises en lumière dans les reportages télévisuels sur l’événement diffusés sur RDS. Car il faut savoir que les organisateurs du raid aventure ont créé pour le plaisir, voilà une trentaine d’années, une petite entreprise, Endurance Aventure, qui se spécialisait dans l’organisation de ce type d’événement. Peu à peu, l’entreprise a élargi son spectre d’activités en y ajoutant la production visuelle, immortalisant ainsi les événements créés.

«Le Témiscamingue est la région idéale pour l’organisation d’un raid aventure. L’immensité du territoire et ses innombrables plans d’eau combinés à l’accueil chaleureux de ses habitants en font une destination de choix pour les athlètes en quête d’aventure», a souligné Jean-Thomas Boily, cofondateur d’Endurance Aventure.

Capacité d’accueil

La participation du public sera très importante lors de la tenue de l’événement, car elle illustrera la capacité d’accueil des Témiscamiens dans les reportages télévisuels, selon la préfète Claire Bolduc. «Tout le monde connaît l’accueil que réservent les Témiscamiens à leurs invités», a-t-elle souligné.

À cet effet, différents sites spécialement aménagés pour permettre aux gens d’encourager les participants sont déjà connus. Parmi ceux-ci, retenons le Parc du Centenaire, d’où s’effectuera le départ, le pont de la petite Rivière-Blanche, où ils arriveront à vélo pour repartir en canot, de même que la halte routière de Fabre et, enfin, la Pointe d’Opémican à l’arrivée.

D’ailleurs, une multitude d’activités auront été mises sur pied pour les visiteurs au Parc national d’Opémican, dont des ateliers et kiosques pour la découverte de la culture anishnabe, de la musique, de l’initiation à des sports nautiques tels que la planche à pagaie et le canot, ainsi qu’un souper en fin de soirée lors de la cérémonie de clôture.

11 septembre et après

C’est un rendez-vous le 11 septembre. Mais attention, l’événement risque fort de se reproduire. Car quand Endurance Aventure sélectionne un endroit, c’est aussi en fonction de la capacité du territoire à proposer différents parcours.

«Le Témiscamingue est un territoire est assez grand pour qu’on y établisse un événement qui va demeurer dans le temps, a assuré Jean-Thomas Boily. Un raid se déroule avec carte et boussole. D’année en année, nous devons donc renouveler. Quand la COVID-19 sera terminée, nous pourrons même inviter des gens de l’extérieur.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média