Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

14 août 2021

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

L’UQAT reçoit 2,5 M $ pour reverdir les mines

Les chercheurs de l’IRME et de l’IRF plancheront sur six projets en environnement minier

Canadian_Malartic_reboisement

©Marie Guittonny-Larchevêque / UQAT

Une des recherches portera sur des méthodes favorisant le retour de la végétation sur les affleurements rocheux sur le territoire de Rouyn-Noranda. Sur la photo, une plantation d’arbres en 2013 sur une halde de roches stériles à la mine Canadian Malartic.

Six chercheurs de l’UQAT se partageront 2,5 M $ pour mener à bien des projets de recherche visant à aider l’industrie minière à relever les défis environnementaux, techniques et technologiques liés au contexte géologique du Québec.

Annoncée le 11 août, la subvention provient à la fois du Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies et du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Les deux organismes ont octroyé 2 241 060 $ aux professeurs-chercheurs de l’Institut de recherche en mines et en environnement (IRME) et de l’Institut de recherche sur les forêts (IRF), auxquels se sont ajoutés 311 500 $ en provenance des partenaires industriels, pour un total de 2 552 560 $.

Travaux majeurs pour la restauration minière

La part du lion a été remise à Abdelkabir Maqsoud, de l’IRME, qui bénéficiera d’un soutien de 469 000 $ pour concevoir, en partenariat avec Glencore Canada Fonderie Horne, un système de restauration efficace pour le site de l’ancienne mine Quémont 2. Les chercheurs Tikou Belem et Mostafa Benzaazoua, eux aussi de l’IRME, collaboreront également au projet.

Toujours à l’IRME, Bruno Bussière obtiendra 437 000 $ pour définir la performance à long terme des géomembranes comme système de recouvrement pour restaurer les parcs à résidus miniers. Outre le chercheur Mamert Mbonimpa, de l’IRME, M. Bussière obtiendra le support d’Agnico Eagle, de Newmont Mine Éléonore et de Glencore Canada Mine Raglan ainsi que de chercheurs de Polytechnique Montréal et de la California Polytechnic State University.

Pour sa part, Tikou Belem profitera de 425 500 $ afin de déterminer comment mieux gérer, sous terre comme en surface, les phyllosilicates. Ces minéraux, qui comprennent le talc, le mica et la kaolinite, se retrouvent fréquemment dans les résidus miniers et entraînent des effets néfastes sur la qualité des ciments utilisés pour remblayer les galeries. M. Belem travaillera de concert avec Mostafa Benzaazoua, Mamert Mbonimpa et Abdelkabir Maqsoud de même qu’avec Patrice Rivard de l’Université de Sherbrooke. Le projet sera réalisé aux divisions LaRonde et LZ5 d’Agnico Eagle et à la mine Westwood d’Iamgold.

En collaboration avec Bruno Bussière et Isabelle Demers, de l’IRME, et de Thomas Pabst de Polytechnique Montréal, le chercheur Benoît Plante, toujours de l’IRME, proposera des solutions pour que les sites miniers abandonnés atteignent plus rapidement les qualités d’eau souhaitées après leur restauration. Il bénéficiera de 430 654 $ et de l’appui d’Agnico Eagle et du MERN.

Chercheure à l’IRF, Annie DesRochers travaillera de concert avec sept autres chercheurs de l’IRF et de l’RME, en partenariat avec Glencore Canada Fonderie Horne, pour mettre en place des stratégies efficaces afin de favoriser le retour de la végétation sur les affleurements rocheux situés dans les environs de la Fonderie Horne et aux abords de Rouyn-Noranda. Mme DesRochers a reçu une aide de 409 888 $ pour mener à bien son projet.

Enfin, Jean-François Boulanger, de l’IRME, utilisera 380 518 $ pour améliorer un procédé de purification du graphite au Québec. Il réalisera ses travaux chez Mason Graphite sur la Côte-Nord et Sefar BDH à Saguenay, en collaboration avec Lucie Coudert, de l’IRME, Nassima Kemache, du Centre technologique des résidus industriels du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, et Claude Bazin, de l’Université Laval.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média